×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    L'Administration et l'investissement en colloque à l'ENA

    Par L'Economiste | Edition N°:512 Le 21/05/1999 | Partager

    L'ENA, qui fête ses 50 ans, a organisé les 20 et 21 mai dans ses locaux, un colloque international sur l'Administration et l'investissement. Des professeurs d'université, des ministres, des représentants du secteur privé marocains, mais également étrangers ont pris part aux débats.
    La séance d'ouverture s'est déroulée en présence notamment de M. Abdessadeq Laglaoui, président de la Cour des Comptes.
    Les deux journées étaient divisées en trois séances. La première était consacrée à la problématique de l'Administration et de l'investissement. M. El Hadi Chaibainou, DG du GPBM et Mme Nezha Benbachir, de la CGEM, ont notamment présenté des exposés sur ce thème. La deuxième séance a, elle, été consacrée aux expériences marocaines et étrangères en matière de procédure administrative et d'incitation à l'investissement.
    Les expériences française, espagnole, puis tunisienne, algérienne et libyenne ont été successivement exposées. Le vendredi 21 mai a eu lieu la troisième séance, consacrée, elle, aux perspectives d'une nouvelle dynamique administration-décentralisation-investissement. Plusieurs ministres ont fait des interventions. Il s'agit de M. El Housseine Aziz, ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, M. Driss Basri, ministre d'Etat à l'Intérieur, M. Abdelhamid Aouad, ministre chargé de la Prévision Economique et du Plan. M. Ahmed Lahlimi, ministre-délégué auprès du Premier ministre chargé des Affaires Générales du Gouvernement, et enfin M. Ahmed Ghazali, secrétaire général du Ministère de la Justice ont également prononcé des discours.
    M. Aouad, par exemple, a plaidé pour l'élaboration d'une stratégie globale à même de donner une nouvelle dynamique à l'Administration nationale en matière de simplification des procédures et d'incitation à l'investissement. Il a appelé à faciliter les procédures administratives, qui entravent l'investissement.
    «Le gouvernement d'alternance a la ferme volonté d'aller de l'avant dans le processus des réformes de l'Administration et de la Justice», a-t-il souligné.

    Nadia BELKHAYAT

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc