×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Label’Vie à l’honneur en Bourse

Par L'Economiste | Edition N°:3413 Le 29/11/2010 | Partager

. Son cours est valorisé à 1.500 DH. Le titre est à accumuler dans les portefeuilles La valeur Label’Vie semble avoir les faveurs du marché boursier. Suite à l’annonce du rachat par la chaîne de supermarchés de la totalité des actions de Metro Maroc, la valeur ne cesse d’attirer la demande au point de se placer depuis quelques séances parmi les meilleures performances de la cote. Les analystes recommandent même d’accumuler le titre dans les portefeuilles d’investissement. C’est notamment le cas de ceux de BMCE Capital Bourse qui l’ont valorisé à 1.500 DH. A noter que le titre a terminé la semaine sur une légère baisse de 0,14% à 1.394 DH. Se basant, notamment, sur un business plan post IPO revu à la hausse, le management de Label’Vie prévoit une progression des revenus en moyenne annuelle, sur les trois prochaines années, de près de 50% à 7,6 milliards de DH. Comme nous l’annoncions dans ces colonnes précédemment, celui-ci compte sur l’augmentation de la part des hypermarchés dans le chiffre d’affaires global de la société. Dans ces conditions, la société table sur une amélioration de 65% par année du résultat d’exploitation brut à 739 millions de DH. Elle compte sur une négociation de meilleures conditions commerciales avec les fournisseurs et des économies d’échelle escomptées pour y parvenir. Par ailleurs, Label’Vie vise une appréciation de 2,7 points de la marge opérationnelle qui ressortirait à 7,3% en fin de période. «Néanmoins, la marge pourrait se contracter en 2011 suite au poids de plus en plus important du segment hypermarchés et au renforcement de la politique promotionnelle de la société», est-il indiqué par BKB. Dans ce sillage, le déficit du résultat financier pourrait se creuser davantage en 2011. Cette évolution est expliquée aussi bien par l’emprunt obligataire de 500 millions de DH, que par le crédit bancaire de 800 millions contracté pour financer l’acquisition de Metro. Toutefois, ce déficit devrait s’améliorer dès 2012 profitant de l’augmentation de capital prévue pour l’an prochain. Au final, le management de Label’Vie envisage d’accroître sont bénéfice net de plus de 59% en moyenne annuelle pour atteindre 325 millions de DH et dégager une marge nette de 4,3% en 2013 contre 3,6% en 2010. Côté solvabilité, Label’Vie pourrait afficher une autonomie financière en hausse. En attestent un levier financier estimé à 37,1% en 2013 contre 62% actuellement ainsi qu’un ratio «Dette Nette /EBE» de 1,8 fois en 2013 (vs. 8,7x en 2010). A ce titre, la dette nette représente 1,6 fois les fonds propres. «Celle-ci devrait s’alléger à 73,3% en 2011, avant de baisser à 59% en 2013». Seul bémol, la société ne distribuera probablement pas de dividendes avant la fin de cette période.M. A.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc