×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

La Somaca adopte un programme d'Assurance Qualité

Par L'Economiste | Edition N°:111 Le 06/01/1994 | Partager

Les constructeurs européens, bousculés par la concurrence asiatique, procèdent à des audits de leurs fournisseurs et des usines de montage à travers le monde. Les résultats du pré-audit de la Somaca sont positifs. Ils sont néanmoins appelés à s'améliorer notamment par le biais de l '"Assurance Qualité".

Les constructeurs européens, Renault, Peugeot et Citroën, ont réalisé un pré-audit de la Somaca du 8 au 12 novembre. L'audit proprement dit devant se faire au deuxième semestre 1994. Le processus de fabrication a été classé dans la tranche 75-90 points, soit au niveau "B" (le classement regroupe quatre classes, "A, B, C et D"). "Somaca se trouve au même niveau que les usines européennes", précise M. Mohamed Rayad, directeur technique de l'entreprise.

Ces résultats devraient étonner plus d'une personne. "La mauvaise" qualité présumée des voitures montées à la Somaca est parfois évoquée par le public, avide de voitures importées. Pour M. Rayad, "la technique n'est pas une science exacte. Mais notre objectif est de réduire le nombre de rebuts". Les défauts techniques des voitures montées localement peuvent être inhérents à la Somaca, mais également aux constructeurs étrangers pour ce qui est des CKD ou bien aux différents fournisseurs.

Dans le même ordre d'idées, la concurrence internationale, tant pour les véhicules que pour leurs équipements et composants, impose à ces constructeurs de ne conserver que des fournisseurs performants.

C'est pour cette raison que les trois constructeurs ont défini un référentiel(1) appliqué depuis 1987 aux équipementiers, mais qu'ils ont élargi aux usines de montage.

Dans le cas où l'audit proprement dit confirme les résultats du pré-audit, cela signifierait que la Somaca devrait améliorer son aptitude et passer au niveau "A" dans un délai maximum de deux années. Le développement des nouveaux produits lui est encore possible. L'entre prise devra développer une démarche qualité (Assurance Qualité Produit) avec l'assistance des constructeurs.

Déjà durant les deux années 1991 et 1992, une restructuration a été réalisée concernant l'organisation la formation et la maîtrise du procès. Le contrôle de la qualité au niveau de l'usine est aujourd'hui effectué par 80 agents nui, par un système de cotation, évaluent les opérations de montage à chaque poste de la chaîne. Chaque mois, des contrôleurs des usines européennes, sur un lot de voitures, vérifient la qualité de "leurs" produits.

C'est en 1993 que l'opération "Evaluation Aptitude Qualité Fournisseur" (EAQF) a été entamée. Cette méthode s'apparente aux normes ISO.9000. Une direction de la qualité a été alors mise en place à la Somaca. Elle relève de direction générale. Elle est dirigée par M. Rayad par délégation de la direction générale. Cette direction comprend trois services: "Qualité du produit", "Qualité-Contrôle des fabrications" et "Assistance Qualité". Par ailleurs, un tanuel de qualité est en phase d'élaboration.

Le rôle de la fonction qualité est le contrôle des fabrications internes, des fournitures extérieures et de la qualité du produit. Ce service effectue l'étude, le traitement et le suivi des problèmes "Qualité" du véhicule terminé. Il assure ainsi la représentation du client au sein de l'entreprise. Il a autorité pour arrêter la livraison du véhicule dont la qualité ne répond pas aux exigences des constructeurs.

Par ailleurs, "le procédé d'Assurance Qualité est dynamique", explique le directeur technique. Lors de l'élaboration des prévisions budgétaires annuelles, chaque responsable est chargé de préparer le plan d'amélioration Qualité de son secteur. Des groupes d'amélioration seront formés aux outils de gestion de la Qualité. Le groupe en charge de la qualité après livraison devra notamment déterminer rapidement a cause de chaque défaillance et engager les actions correctives.

Concernant la formation, un plan triennal (mis à jour annuellement) est établi en concertation avec les différents responsables de sel vices. Ce plan doit tenir compte des besoins de l'entreprise et des compétences du personnel. Le plan de formation a un double objectif: la promotion de la qualité et un accroissement des compétences afin d'assurer une meilleure polyvalence. Enfin, un stand de qualité sera animé: l'accent y sera mis sur les produits de "Qualité" et les produits de non - "Qualité".

Par ailleurs, toutes les opérations telles que la conception et la définition du produit, la vérification de la qualité des fournitures extérieures, la gestion de la production et de l'ordonnancement et enfin la production seront désormais soumises à un manuel de procédures.

L.T.

(1) Les critères de ce référentiel sont au nombre de 173. Ils concernent l'organisation et la politique qualité de la direction, la conception du produit et la maîtrise de la fiabilité, la conception du processus et l'industrialisation, les moyens généraux de vérification, de mesures et d'essais, la qualité des fournitures extérieures, la qualité en production et la maîtrise du processus, la qualité après livraison, l'environne ment et les flux, et enfin le personnel.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc