×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Enquête

La sécurité industrielle intégrée dans le projet de code du travail

Par L'Economiste | Edition N°:454 Le 02/03/1999 | Partager

65.000 accidents de travail ont été déclarés cette année. Ils représentent 16% de l'ensemble des sinistres déclarés dans les sociétés d'assurances. Des recommandations sur la sécurité industrielle seront prochainement intégrées dans le projet de code du travail.

L'élément humain l'a finalement emporté dans le séminaire sur la sécurité industrielle et les débats ont été axés sur la sécurité au travail. Le séminaire, tenu le 25 février, a été organisé par le LPEE (Laboratoire Public d'Essais et d'Etudes), la FMSAR (Fédération Marocaine des Sociétés d'Assurances et de Réassurances) et le GIPSI (Groupement Interprofessionnel de Prévention et de Sécurité des Incendies).
Ainsi, les responsables du LPEE ont été préventifs. "Seule la prévention peut atténuer les risques d'accidents au travail", affirme M. Ahmed Hakimi, directeur général du Laboratoire. Ceci est important. Plus de 65.000 accidents de travail ont été déclarés en 1998. "Ce n'est là que la partie visible. Les accidents non déclarés sont tout aussi importants", ajoute M. Hakimi. La prévention a été aussi préconisée par les assureurs. "L'importance de cette mesure réside dans le fait qu'elle fait baisser deux ou trois fois les risques induits au niveau des entreprises d'assurances", affirme M. Tuau, conseiller à la FMSAR. Rien qu'en 1997, les accidents de travail ont coûté à ces dernières plus de 805 millions de DH. Les accidents de travail constituent, par ailleurs, 16% de l'ensemble des sinistres.
Avant de procéder à la réglementation, les responsables du Ministère de l'Emploi veulent d'abord franchir le seuil de la sensibilisation. Ils ont annoncé à l'occasion une série de mesures sur la prévention des accidents du travail. Ces mesures, au nombre de 10, tablent sur la sensibilisation des différents acteurs de la sécurité au travail. "Un effort est consentie par les pouvoirs publics pour moderniser l'entreprise et l'adapter aux normes internationales", déclare M. Driss Kouch, administrateur des Fonds de Travail au Ministère du Développement Social, de la Solidarité, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle. L'effort du gouvernement se concrétisera par l'intégration des recommandations sur la sécurité industrielle dans le projet de code de travail. Les actions-clefs annoncées par le responsable ministériel sont l'organisation de campagnes de sensibilisation, la création d'un comité de prévention au sein de l'entreprise, la promotion de la médecine de travail et la création d'un Institut National d'Hygiène et de Sécurité.


Infractions électriques


A côté de la réglementation, les responsables du LPEE affirment avoir besoin d'ingénieurs de terrain pour vérifier l'exécution des mesures préconisées. L'enjeu est de taille. En 1998, 30% des produits électriques importés ont été renvoyés aux pays importateurs. Cause, non conformité aux normes de sécurité. "Les produits rejetés présentaient de grands risques d'électrocution et ont engendré, l'année écoulée, une perte d'environ 20 millions de DH", précise M. Ghazi Abderrazik, directeur du Centre Electrique au LPEE.
Le danger vient surtout des pays asiatiques et touche essentiellement les produits électriques de base qui sont fortement consommables, comme les disjoncteurs, les rallonges, les chauffe-eau, les ampoules... Selon le responsable, le Laboratoire a dû renvoyer, récemment, un demi-million d'ampoules qui présentaient des risques d'accidents.

Nadia LAMLILI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc