×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La RAM crée un guichet unique pour la formation

Par L'Economiste | Edition N°:1574 Le 04/08/2003 | Partager

. Pilotes, managers et techniciens, tous sont formés à l'Institut du transport aérien . La compagnie affecte un budget de 65 millions de dirhamsEn ses temps de crise pour les compagnies aériennes, Royal Air Maroc a décidé d'ouvrir grandes les portes de son institut du transport aérien (ITA). Au programme donc, visite des salles de cours et de briefing et une séance de simulation de vol. Pour rappel, l'Institut dispose de deux simulateurs de vol mais un seul est actuellement utilisé, l'autre étant obsolète. La compagnie s'apprête à en acquérir un nouveau prochainement. C'est aussi l'occasion pour la RAM de lever un coin de voile sur sa stratégie formation. Désormais, celle-ci sera concentrée en grande partie à l'ITA. L'Institut est doté d'un budget de 65 à 70 millions de dirhams par an. Une enveloppe de 20 millions de dirhams est consacrée à la formation hors ITA. Le transporteur national compte ainsi réduire ses coûts et optimiser ses budgets de formation. Cependant, il doit au préalable consentir à investir encore en matériel et équipement pédagogiques. A en croire le directeur de l'ITA, Mustapha El Ouahidi, un retour sur investissement est garanti au bout de 4 à 5 ans. Mais dans le contexte international difficile, le transport aérien connaît des changements profonds. La RAM a décidé de miser pleinement sur la formation et développer ses compétences professionnelles. C'est en tout cas ce qu'affirment des responsables formation et ressources humaines de RAM. «Pour faire face à la concurrence et aussi pour réussir les paris de la vision 2010, la compagnie se doit d'avoir un pavillon fort«, affirme Driss Benkirane, directeur des Ressources humaines. Pour cela, ajoute-t-il, la compagnie a besoin de forces vives compétentes et performantes. Elle place donc la formation au coeur de sa stratégie de développement.A souligner que cette stratégie ne date pas d'aujourd'hui. Déjà en 1958, le transporteur national plaçait la formation comme l'un des principaux leviers de développement en créant un centre spécialisé de formation. Lancé au départ pour répondre aux besoins spécifiques de Royal Air Maroc, le centre a connu depuis un grand essor. «Ce qui l'a hissé au rang d'institut du transport aérien«. Aujourd'hui, l'ITA jouit d'une renommée régionale. Il aura formé au total plus de 3.000 professionnels aéronautiques nationaux et étrangers (africains mais aussi européens). Par ailleurs, des compagnies étrangères y sous-traitent la formation de leur personnel. «Grâce à ces prestations, nous arrivons à équilibrer nos charges«, précise le directeur de l'Institut, Mustapha El Ouahidi. D'ailleurs, près de 50% du chiffre d'affaires de l'ITA est réalisé via l'accueil de stagiaires étrangers. Situé à l'aéroport de Casablanca-Anfa, l'ITA abrite un centre de formation technique assurant la formation des techniciens de maintenance aéronautique et des agents d'exploitation, un centre de simulateurs de vol et l'Ecole nationale des pilotes de ligne. Aujourd'hui, l'ITA assure la formation initiale de pilotes nouvellement recrutés et la formation continue relevant des exigences réglementaires. Il dispense également une formation complémentaire permettant de revaloriser les ressources humaines du transporteur national. Les formations de pilotes de ligne sont assurées par des instructeurs-commandants de bord exerçant à RAM et dotés d'une longue expérience. Une grande partie de ces formations est effectuée sur des simulateurs de vol conformes aux normes en vigueur.


Un DESS Achats pour septembre

La politique de formation de RAM prévoit aussi une série de formations diplômantes. «Pour la compagnie, la formation constitue un véritable levier pour développer et motiver nos ressources humaines«, explique Driss Benkirane, DRH de RAM. Et d'ajouter: «Et pour mieux coller à nos objectifs, nous veillons à assurer un équilibre entre les attentes de nos collaborateurs et les besoins réels identifiés au niveau des différents services ou activités«. Ainsi, outre les aspects de formation spécifiquement aériens assurés au niveau de l'ITA, des formations de type DESS ou master couvrant différents métiers et fonctions (management, finances, contrôle de gestion, achats…) sont inscrites au programme. Les cadres ont ainsi la possibilité de préparer des DESS transport aérien ou contrôle de gestion par exemple. En septembre prochain, la compagnie prévoit le lancement d'un DESS Achats avec l'Ecole de management de Bordeaux. «Par le passé, on a accordé la priorité aux marchés alors que le volet achats est aussi très important pour notre entreprise«, souligne Benkirane. Deux conventions signées avec l'Ecole supérieure de commerce de Paris et l'Université Al Akhawayne permettront aux cadres dirigeants de suivre des cursus en management. Enfin, un master en gestion de risque est actuellement en cours de préparation avec des partenaires européens. Khadija EL HASSANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc