×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    La pêche en chiffres

    Par L'Economiste | Edition N°:499 Le 04/05/1999 | Partager

    · Exportationsglobales: 700 millions de Dollars

    · Côtière, hauturière, aquaculture... L'évolution des indicateurs de la filière


    Les maux de la filière pêche son nombreux. Pourtant, le secteur est producteur de quelque 782.000 tonnes de poissons et produits dérivés, d'une valeur de 5 milliards de DH. Ses exportations s'élèvent à près de 700 millions de Dollars. Il procure près de 400.000 emplois directs et indirects. A ces indicateurs s'ajoute une contrepartie financière provenant de l'Accord Maroc-Union Européenne s'élevant à 150 millions de Dollars par an.
    · La pêche côtière: Elle assure l'approvisionnement aussi bien des industries de transformation en matières premières que du marché local en poisson frais. Cette pêche connaît également une importante activité exportatrice.
    La pêche côtière demeure largement dominante dans la production halieutique avec 84,5% en poids de prises totales. En 1997, la production de la flotte côtière s'est élevée à 661.562 tonnes (une valeur de 1,7 milliard de DH). Sur ce tonnage, le poisson pélagique a représenté 583.606 tonnes, pour une valeur de 850 millions de DH. Constituant l'essentiel des prises, les sardines ont atteint un volume de 497.821 tonnes (513 millions de DH).
    · La pêche hauturière: Le volume des débarquements a atteint 111.763 tonnes en 1997, en hausse de 23% par rapport à 1996. Reste que cette pêche a connu une régression moyenne sur les cinq dernières années de l'ordre de 3%. Cette tendance est principalement due à une baisse des prises de la pêcherie céphalopodière dont le trend, pour la même période, a été de -5%, atteignant les 68.127 tonnes seulement en 1997 comparées aux 94.217 tonnes enregistrées en 1995. La pêche hauturière aux crevettes, quant à elle, a connu une variation moyenne de plus de 10% sur la période 1992-97. Elle a cependant stagné autour de 5.000 tonnes au cours des deux dernières années.
    · L'aquaculture: Passant de 400 tonnes en 1989 à 1.150 en 1998, la production s'est inscrite dans un rythme de croissance moyen de l'ordre de 13% pour la période de 1992-97. Reste que l'analyse des trois dernières années montre une stagnation de la production autour de 1.200 tonnes, pour une valeur de 87 millions de DH.
    ·Autres activités: La collecte d'algues a oscillé autour de 7.700 tonnes de 1992 à 1997. Pour la même période, la production de corail a connu une variation moyenne à la baisse de près de 16%.

    Meriem OUDGHIRI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc