×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

La pauvreté en recul dans le monde sauf en Afrique

Par L'Economiste | Edition N°:2848 Le 28/08/2008 | Partager

. Une étude de la Banque mondiale LA Banque mondiale a publié mardi 27 août une étude montrant que le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté dans le monde avait nettement reculé entre 1981 et 2005, avec de fortes disparités régionales, l’Afrique subsaharienne continuant à souffrir.Même en relevant de 1 à 1,25 dollar par personne et par jour ce seuil de pauvreté comparativement aux prix de 2005, pour tenir compte de l’inflation, le nombre de pauvres a baissé de 1,9 à 1,4 milliard en un quart de siècle.Dans les pays en développement, «le pourcentage de la population sous les 1,25 dollar par jour a été divisé par deux, chutant de 52% à 26% entre 1981 et 2005», a indiqué la Banque mondiale.L’institution a cependant déploré que ce chiffre soit plus élevé que prévu. Dans ses estimations, il devait être sous le milliard (985 millions), et au rythme actuel, il devrait rester supérieur au milliard en 2015.«Ça fait froid dans le dos de voir que la pauvreté est bien plus présente qu’attendu», a estimé l’économiste en chef de la Banque mondiale, Justin Lin, lors d’une conférence de presse à Washington.«Le relevé des données de prix s’améliorant, nous avons découvert que le coût de la vie est plus élevé dans le monde en développement que nous le pensions», selon les experts de l’institution.La Banque mondiale relève de surcroît dans son rapport «la difficulté à passer le seuil des 2 dollars», expliquant que «2,6 milliards de personnes vivaient avec moins de 2 dollars par jour en 2005, un nombre globalement inchangé depuis 1981».En s’en tenant au 1,25 dollar par jour, l’Afrique subsaharienne est la seule grande région où la pauvreté stagne en pourcentage (50% en 2005, contre 51% en 1981, mais avec une pointe à 58% en 1996) et progresse en nombre (384 millions en 2005 contre 202 millions). En Afrique du Nord et Moyen-Orient, la pauvreté décroît (5% en 2005 contre 9%, et 14 millions en 2005 contre 15 millions).Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc