×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

La Palestine en ligne de mire de Tsahal

Par L'Economiste | Edition N°:2309 Le 30/06/2006 | Partager

. Des hommes politiques palestiniens arrêtés par l’armée israélienne. Le processus de paix étouffé par le chaos L’offensive tous azimuts lancée par Israël dans les territoires palestiniens après l’enlèvement d’un soldat israélien risque de faire sombrer la région dans le chaos. Elle éloigne encore les maigres espoirs d’une reprise du dialogue. Ces craintes de voir les territoires sombrer dans le chaos notamment avec la multiplication des accrochages interpalestiniens et l’élargissement des opérations israéliennes. Après 48 heures d’offensive dans une bande de Gaza hermétiquement bouclée et privée d’électricité, l’armée israélienne a arrêté pas moins de 64 ministres, députés, maires et autres responsables du Hamas en Cisjordanie. Alors qu’une trentaine d’activistes du principal mouvement islamiste étaient également interpellés, selon une responsable de l’armée. Le principal négociateur palestinien, Saëb Erakat, a mis en garde jeudi contre un «effondrement total» de la situation dans les territoires palestiniens. Selon un haut responsable israélien qui a requis l’anonymat, la perspective d’une rencontre au sommet entre le président Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Ehud Olmert, n’est plus désormais à l’ordre du jour. Et pour cause, explique le politologue Akiva Eldar, «le gouvernement est en train de recourir à trop de force. J’ai l’impression que tout cela est fait intentionnellement pour torpiller le document des prisonniers». Ce texte, dit «document d’entente nationale», a été adopté par les groupes palestiniens dont le Fatah et le Hamas, après plus d’un mois de tractations. Il prévoit notamment de focaliser la lutte dans les territoires occupés en 1967 (Cisjordanie et la bande de Gaza) et la création d’un Etat palestinien dans les territoires occupés. Par ailleurs, la Ligue arabe a tenu en catastrophe une réunion d’urgence, le 29 juin, au niveau des délégués permanents afin de discuter de la situation dans les territoires palestiniens. L’offensive israélienne et l’arrestation de députés et de ministres du Hamas ont été au cœur des débats. Cette réunion se tient à la demande du ministre des affaires étrangères palestinien, issu de Hamas, Mahmoud Zahar, a indiqué un responsable de l’organisation panarabe. Synthèse l’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc