×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

La microfinance s’introduit dans l’habitat social

Par L'Economiste | Edition N°:2197 Le 20/01/2006 | Partager

. Taoufiq Hejira s’inspire de l’expérience indienne. Les associations de microfinance partagéesLe financement de l’habitat social et des logements à faible coût s’élargit aux associations de microcrédit. C’est en tout cas ce que stipule, entre autres dispositions, un accord de coopération signé vendredi 13 janvier à Rabat, entre le Maroc et l’Inde. Ce document porte notamment sur la promotion de l’accès au logement social via le système de microfinance. Mais dans quelle mesure un tel projet est-il réalisable? Si l’idée est ambitieuse, son application ne sera pas une sinécure. Pour un responsable dans le secteur de la microfinance, la loi est claire et ne permet nullement une telle introduction du secteur dans l’habitat. “Plafonnées à 50.000 DH, nos capacités de financement ne répondront pas à une telle perspective. Sans parler de la nature même du secteur de l’habitat, trop complexe pour nous et marqué par peu d’engagement de la part des opérateurs privés”, dit-il. “Nous pouvons intervenir sur certains aspects liés à la promotion de l’habitat, mais certainement pas dans l’ensemble, encore moins dans de grands projets. Ce métier est propre aux banques”, ajoute un autre. Une affirmation qui tranche avec des projets de financement déjà entamés par des associations comme la Fondep. L’association a en effet lancé sur le marché un produit microcrédit habitat au profit des populations n’ayant pas accès au système bancaire. Cette offre est composée de trois sous-produits: Akar, Binaa et Islah.Chaque produit a des attentes spécifiques des clients de la Fondation. En effet, “Akar” a été développé pour permettre aux populations défavorisées d’acquérir des logements de taille réduite. “Binaa” est adressé à une population qui désire construire une maison, procéder à l’extension “soit en construisant un nouvel étage, des chambres supplémentaires ou tout autre aménagement”. Enfin, “Islah” vise à améliorer le cadre de vie des populations concernées, en leur permettant la restauration de leurs logements.La région sinistrée d’Al Hoceïma était la première à bénéficier de ce produit, généralisé et appliqué par la suite à l’ensemble du champ d’intervention de la Fondep. La possibilité existe donc. Encore faut-il la formaliser.L’idée a été lancée depuis 2004, à l’initiative de l’Usaid. A l’époque, le gouvernement avait accordé son autorisation aux établissements de microfinance pour que ceux-ci élargissent leur champ d’action et financent des projets d’habitat.


Recherche

Egalement dans l’escarcelle du ministère, et toujours en vertu de l’accord entre l’Inde et le Maroc, la création d’un centre marocain de recherches et d’études dans le domaine des logements à faible coût. L’apport de l’Inde en la matière réside en l’expérience dont ce pays est riche dans les domaines des constructions antisismiques et de l’habitat à faible coût. Cet accord entre dans le cadre de la concrétisation des axes de la coopération bilatérale entre le Maroc et l’Inde. Ceux-ci ont été identifiés lors de la visite en Inde de la délégation ministérielle conduite par le Premier ministre, Driss Jettou. Il fait partie d’un programme d’action commun au titre des années 2006-2007. Ce dernier porte notamment sur la mise en place d’un programme de formation scientifique et technique, de systèmes d’information géographique (SIG) et méthodes d’intervention pour lutter contre l’habitat insalubre.Tarik QUATTAB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc