×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Courrier des Lecteurs

    La masse monétaire en Mars: recul des crédits à l'économie

    Par L'Economiste | Edition N°:31 Le 28/05/1992 | Partager

    Au cours du mois de Mars 1992, les disponibilités monétaires et quasi monétaires ont progressé de 0,38% par rapport à Février 1992 atteignant 135.239 millions de Dirhams (chiffres provisoires), et de 0,87% par rapport à Décembre 1991. Au sein de cette rubrique la monnaie fiduciaire progresse de 0,78% atteignant 34.542 millions de DH. Par rapport à Décembre 1991, la progression a été de 0,79%...

    La monnaie scripturale quant à elle reste à peu près constante n'enregistrant qu'une légère progression de 0,15%, atteignant 69.919 millions de Dirhams par rapport à Février 1992, et +0,73% par rapport à Décembre 1991.
    Au cours de ce mois, le total des disponibilités monétaires a ainsi atteint 104.461 millions de Dirhams enregistrant une hausse de 0,03% par rapport à Février 1992, et +0,75% par rapport à Décembre 1991. Représentant 29,4% des disponibilités monétaires, les dépôts à terme (ou quasi monnaie) progressent de 0,45% par rapport à Février 1991 et de 13% par rapport à Décembre 1991.

    Les contreparties des disponibilités monétaires et quasi monétaires progressent logiquement de 0,38%. Les avoirs extérieurs nets sont passés de 27.873 millions de DH à 28.096 millions de DH enregistrant ainsi une progression de 0,80% par rapport à Décembre 1991. Au sein de cette rubrique les réserves internationales progressent de 2,56% atteignant 26.433 millions de DH. Les autres avoirs extérieurs par contre sont passés de 5.635 millions de DH à 5.377 millions de DH enregistrant ainsi une baisse de 4,57%.

    De leur côté, les créances sur le Trésor diminuent de 0,83% atteignant 51.795 millions de DH. Au sein de cette rubrique les créances propres à l'Institut d'Emission sont passées de 11.978 millions de DH à 12.329 millions de DH enregistrant une hausse de 2,93% par rapport à Décembre 1991. Par contre le portefeuille d'effets publics du système bancaire, et les créances des entreprises et des particuliers (contrevaleur des dépôts aux chèques postaux et au Trésor) évoluent respectivement de 2,27% et -9,63% par rapport à Décembre 1991.
    Pour leur part, les crédits à l'économie régressent de 0,16% atteignant 59.140 millions de Dirhams. Au sein de cette rubrique, l'Institut d'Emission régresse de 6,24% et les Banques de Dépôts progressent de 1,18% par rapport à Décembre 1991. Les crédits à l'économie distribués par les Banques de Dépôts sont passés à 55.356 millions de DH soit -0,03% par rapport à Février 1992 et +0,27% par rapport à Décembre 1991.

    Au sein de cette rubrique les crédits de Trésorerie qui ont atteint au cours de ce mois 29.782 millions de DH régressent de -1,76%. Au sein de ce groupe, les facilités de caisse, représentant 63,2% du total des crédits de trésorerie régressent de 5,44% par rapport à Décembre 1991. De leur côté, les autres crédits progressent de 2,74%, atteignant 25.574 millions de DH. Au sein de ce groupe les évolutions respectives des crédits à l'équipement et à l'exportation sont de +1,66% et -5,29%. Les crédits à l'économie distribués par les Banques de Dépôts au cours de Mars 1992 ont été ventilés en crédits à court terme avec respectivement 78,3%, 16,68 et 4,91% du total. Alors que les crédits à court terme régressent de 0,25% les crédits à moyen et long terme progressent respectivement de 2,28% et 2,06% par rapport à Décembre 1991.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc