×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Politique Internationale

    A la librairie Omar Khayyam,jusqu'au 29 Mai : Francine Couture dépeint des objets familiers

    Par L'Economiste | Edition N°:30 Le 21/05/1992 | Partager

    Voici une peinture d'objets familiers: galets, palissades, cageots, clous, rubans, papier de soie, représentée en 20 tableaux de facture réaliste. Entendez par là, sous l'étiquette d'hyper réalisme, cette peinture née aux U.S.A. et dont la vogue croissante fut étroitement liée au perfectionnement des peintures acryliques et à l'emploi de l'aérographe. Résultat: des peintures plus vraies que vrai, la précision photographique associée au relief particulier de la surface peinte.

    On est ainsi frappé, en parcourant l'espace galerie de la Librairie Omar Khayyam, par les vibrations de ces objets représentés avec autant de perfection... Les galets sont intensément présents de leurs moindres nervures, il ne manque pas un clou à ces palissades de chantier, les cageots de légumes donnent l'impression de se trouver au coeur même du marché de gros et on croirait voir frémir ces rubans de soie au premier souffle de vent...

    Francine Couture cite d'ailleurs volontiers le peintre Paul Klee, pour qui: "La peinture n'a pas pour but de rendre le visible, elle rend visible."
    Alors, nos yeux s'ouvrent au quotidien, à tous ces objets anodins, pourtant si chargés de poésie. D'ailleurs, pour ceux qui douteraient encore de la conviction de l'artiste, des textes, extraits de poèmes de Pablo Neruda ou Francis Ponge, ce dernier étant plus connu comme l'auteur du "Parti pris des choses". Parti pris? A l'évidence, celui de la nécessité de garder le contact avec "ces objets du coin de la rue". Mais que tout cela ne vous fasse pas perdre de vue une autre qualité du travail de Francine Couture. En plus de la perfection technique, un remarquable effort de composition: les objets ainsi dépeints ne sont pas seulement posés là, comme au hasard d'une découverte, ils sont disposés, agencés de manière à créer une tension, une vibration née de cette proximité calculée. Et miracle, l'artiste réussit à concilier art et technique, dans la mesure où jamais, l'un ne prend le dessus sur l'autre: l'équilibre est chaque fois atteint, la poésie s'installe et les objets se mettent à vivre...

    D. M.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc