×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La Géorgie retire ses troupes d’Ossétie du Sud

Par L'Economiste | Edition N°:2838 Le 11/08/2008 | Partager

. Les Forces russes instaurent un blocus maritimeLe Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a appelé samedi soir à l’arrêt immédiat des hostilités entre la Géorgie et la Russie, mais le conflit semble encore s’envenimer. Bien que les forces géorgiennes se soient retirées de pratiquement toute la région séparatiste pro-russe (Ossétie du Sud). Selon le secrétaire du Conseil de sécurité géorgien Alexandre Lomaïa, «le retrait des troupes a été effectué en signe de bonne volonté et de notre désir d’arrêter la confrontation militaire». Par ailleurs, la Géorgie a demandé aux Etats-Unis de faire office de médiateur dans la crise avec la Russie autour de l’Ossétie du Sud, a-t-il ajouté.  La Géorgie avait déclenché, dans la nuit de jeudi 7 à vendredi 8 dernier, une offensive militaire afin de reprendre le contrôle de sa région séparatiste d’Ossétie du Sud (celle-ci s’était autoproclamée indépendante au lendemain de la chute de l’URSS).La Géorgie a abattu 10 jets et détruit 30 chars russes, a affirmé samedi Alexandre Lomaïa, lors d’une conférence de presse téléphonique. Ce dernier a par ailleurs précisé que les pertes parmi les forces militaires géorgiennes s’élevaient samedi matin à 40 morts, auxquels s’ajoutent près de 100 blessés.Pour sa part, la Russie a instauré un blocus maritime avec des navires de guerre pour empêcher les livraisons d’armes à la Géorgie. «Des navires de la Flotte (russe) de la mer Noire, dont le vaisseau-amiral, le croiseur lance-missiles Moskva, instaurent un blocus maritime de la Géorgie», a expliqué une source au commandement de la Flotte russe. «Nos marins se sont vu assigner la tâche d’empêcher les armes et les autres livraisons militaires d’atteindre la Géorgie par mer», a-t-elle ajouté. L’armée russe poursuivait dimanche ses bombardements dans les gorges de Kodori, seule partie de la république séparatiste d’Abkhazie contrôlée par les Géorgiens, et a commencé le bombardement de la région de Zougdidi (ouest de la Géorgie), selon le porte-parole du ministère géorgien de l’Intérieur. L’Abkhazie a entamé samedi une opération militaire, qui se poursuivra, selon la présidence abkhaze, jusqu’au délogement des troupes géorgiennes des gorges du Kodori.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected].com
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc