×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

La FDT fustige la CDT

Par L'Economiste | Edition N°:1510 Le 02/05/2003 | Partager

. Abderrahman Youssoufi à la rescousse de son nouveau syndicat La FDT (Fédération démocratique du travail), nouvelle centrale syndicale, fête le 1er mai. Par la même occasion, elle fête aussi sa naissance toute fraîche. Tous les discours prononcés à l'occasion portaient l'empreinte de l'inimitié contre la CDT. Pour Ahmed Sassi, la constitution de la FDT est à même de revaloriser « l'acte syndical«, après une déchéance déraisonnable. La nouvelle centrale serait également une «force suggestive« pour combattre l'inertie et les «attitudes« bureaucratiques et «populistes« de la CDT. «Je vous félicite pour la création de la FDT, qui n'est pas fortuite à cause des irresponsabilités de certains de vos leaders «, affirme Abderrahman Youssoufi, premier secrétaire de l'USFP. Et d'ajouter: «En dépit des circonstances, vous avez résisté et institué votre centrale syndicale en vue de déraciner le mal et de le traiter«.Dans le même sillage, un autre leader, syndical cette fois-ci, a mis sur le dos de la CDT la perturbation du climat social. De son avis, cette centrale est un frein aux réformes par la création fictive de problèmes sociaux. Et de dire pour confirmation «la CDT a lancé trois ordres de grève en un temps record (trois mois) jamais vu dans aucun pays«. En un mot, la nouvelle organisation syndicale a exprimé son irritation devant les pratiques bureaucratiques et opportunistes du bureau exécutif de la centrale ennemie. “La CDT a dévié pour n'être au service que d'une poignée de «zaims»”, déclarait un syndicaliste de la FDT. Ali JAFRY


. L'Irak présent à TangerLa ville du détroit a connu un 1er mai marqué par la récente guerre en Irak. Des cris de protestation contre les Etats-Unis et Bush. La CDT continue, d'année en année, de perdre du terrain face aux nouveaux arrivants. Les islamistes ont défilé en force avec des slogans très engagés en faveur de l'Irak. Du côté de l'UMT, ce sont les salariés d'Amendis, le concessionnaire délégué de la distribution d'eau et d'électricité, qui ont marqué la marche par leur grand nombre. Comme chaque année, les diplômés chômeurs n'ont pas raté le rendez-vous. . Rabat n'est pas épargnéDans la capitale, L'Irak a également a été fortement présent. On a remarqué une forte mobilisation du corps des enseignants et des diplômés chômeurs. En outre, plusieurs slogans scandés concernent des conflits à caractère local.. El Jadida non plusLes slogans ont concerné l'Irak et la Palestine. Sinon, l'ambiance est calme et les défilés des différentes centrales syndicales ont été organisés séparément.. Agadir: Défilés avec des masques Les défilés et les meetings séparés des différentes centrales syndicales, qui ont démarré bien plus tard que prévu, se sont déroulés dans le calme et la discipline. Le Syndicat national des officiers et marins de la pêche hauturière a mobilisé près de 2.000 manifestants. Officiellement, le chiffre avancé est de 600 personnes. Les manifestants de ce syndicat se sont distingués lors des défilés par le port de masques en tissu utilisés contre la pneumonie atypique. Ceci en protestation contre l'octroi de visas de voyage à des marins chinois désirant travailler à bord de chalutiers marocains. Pour les représentants de cette formation syndicale, l'arrivée de marins chinois à Agadir est risquée à un moment où la Chine souffre de la maladie.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc