×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

La FAO lance un outil de suivi des ressources halieutiques

Par L'Economiste | Edition N°:2283 Le 25/05/2006 | Partager

. Un site web pour s’informerL’Organisation de l’Onu pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a mis en ligne des informations recueillies par un système collectif de suivi des ressources halieutiques mondiales, destiné à mieux gérer les stocks et protéger les espèces menacées, a annoncé mardi 23 mai la FAO. Le système, baptisé Firms (Fishery Resources Monitoring System) et lancé en 2004, met en commun les informations recueillies sur le statut des stocks de poisson par les Organisations régionales de gestion de la pêche (RFMO), la FAO et d’autres agences internationales. Il contient des données sur les prises, les niveaux des stocks, les activités des flottes de pêche, les taux de mortalité de certaines espèces et les tendances globales de la biomasse. La mise en ligne de ces données désormais accessibles à tous «permet aux professionnels et aux gouvernements de les consulter à tout moment et de réagir rapidement, au lieu d’attendre les conférences de suivi des accords internationaux sur les pêches qui ont lieu tous les cinq ans», a expliqué Marc Taconet, un représentant de la FAO. L’adresse du site est: http://firms.fao.org Le lancement de cette initiative s’est fait justement à l’occasion d’une de ces conférences, qui se tient cette semaine au siège de l’Onu à New York. La rencontre vise à examiner les moyens de renforcer la loi internationale pour mieux protéger les réserves mondiales de poisson, qui diminuent sérieusement du fait de la surpêche. Elle rassemble des délégués des gouvernements, des professionnels de la pêche et des organisations de défense de l’environnement, pour réviser un accord de 1995 sur la «conservation et la gestion des stocks de poissons chevauchants et des grands migrateurs». Cinquante-sept Etats sont signataires de cet accord. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc