×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

La disponibilité des compétences, un vrai défi

Par L'Economiste | Edition N°:2215 Le 16/02/2006 | Partager

. La région souffre d’une pénurie quasi structurelle de cadres . La qualité des écoles, des centres de soins et l’offre de loisirs seront déterminantesA quelques mois de l’arrimage du premier navire au port de Tanger Méditerranée prévu au printemps 2007, le défi qui se dessine en matière de compétences est exaltant. Tanger Med et les activités qui graviteront autour devraient créer plus de 140.000 emplois (à l’horizon 2012/2015). Cette dynamisation du marché de l’emploi pose un véritable défi à tous les organismes censés irriguer la région en compétences opérationnelles. Aux centres d’enseignement, publics et privés, d’adapter leur offre. Les entreprises recherchent surtout des personnes qui soient opérationnelles immédiatement, en témoigne le succès rencontré par les jeunes issus des centres de qualification professionnelle. La demande est telle que les équipes de l’Anapec ont dû recourir à «l’immigration choisie» en faisant venir certains profils d’autres régions du pays. Des spécialités, les plus recherchées, profitent de la situation pour décrocher de très bons salaires.Il reste que, dans l’ensemble, le chômage demeure élevé à Tanger: 42% pour les primo demandeurs d’emploi et 32% pour les diplômés. Les données de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) montrent que l’insertion des demandeurs d’emploi a été meilleure ces dernières années, en 2003 et 2004, grâce à la dynamique économique de la zone franche d’exportation. Pour répondre aux besoins du marché, l’Office de la formation professionnelle et la promotion du travail (Ofppt) a décidé d’instaurer des pôles de compétences sectoriels et d’organiser des formations de courte durée dans les secteurs d’activité porteurs (textile, automobile, immobilier,…). Ce programme est complété par l’accompagnement de formation en entreprise», précise Adnane Benjelloun, directeur régional à l’Ofppt.Il est utopique de croire que l’investisseur se décide seulement en fonction des mesures fiscales en vigueur dans un pays. L’attractivité d’une destination tient à un faisceau de variables dont la fiscalité ne constitue qu’un élément. La disponibilité des ressources humaines, une justice qui marche, des infrastructures collectives et la qualité des services publics (transport, enseignement, hôpitaux, etc) l’emportent loin devant les dégrèvements d’impôts. L’environnement sera donc décisif pour attirer de l’expertise dans la région. Autour de Tanger Med, il faudra des logisticiens et pas seulement de l’encadrement, des techniciens de commerce international, de spécialistes de maintenance, de sécurité industrielle, etc. Tanger et sa région doivent être en mesure de proposer aux cadres employés par les entreprises, des écoles pour leurs enfants, des centres de santé dignes de ce nom, des lieux de loisirs. Sans ce minimum, il sera difficile de convaincre les compétences de haut niveau de sortir de l’axe Rabat-Casablanca.Du côté du monde de l’entreprise, on espère que le projet «Tangence» permettra la mise en place d’une politique d’aménagement du territoire à la hauteur des défis socioéconomiques. «Le territoire doit pouvoir donner tous les atouts aux entreprises pour leur développement et leur mutation», estime Mimoun Boujemaaoui, secrétaire général de la Confédération générale des entreprises du Maroc, section Nord. Pour illustrer son propos, le représentant patronal cite l’exemple de sa propre entreprise qui a dû patienter près de 6 mois avant de recruter un collaborateur qui réponde aux critères de sélection. «Je trouve que cela fait beaucoup trop!», lâche-t-il. Rachid HALLAOUY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc