×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    La commune de Sidi Belyout: Phase finale de la mécanisation de la collecte des poubelles

    Par L'Economiste | Edition N°:11 Le 09/01/1992 | Partager

    La commune urbaine de Sidi Belyout mécanise la collecte des ordures ménagères. L'opération qui a débuté en 1989, et généralisée progressivement à l'ensemble des quartiers, entre dans sa phase finale. La couverture de l'ensemble de la commune est presque achevée. Cependant l'ancienne médina ne sera pas concernée par cette opération. Ses ruelles étroites ne permettent pas le passage d'un camion.


    L
    A mécanisation de la collecte des ordures ménagères passe d'abord par l'équipement des camions en lève-containers, et en poubelles adaptées. L'investissement total a été de six millions de Dirhams.
    La mécanisation répond au besoin d'assainissement par la réduction du temps d'exposition des ordures ménagères sur les trottoirs, et par l'élimination des poubelles d'un volume insuffisant, qui laissaient déborder les ordures. Ainsi le ramassage se fera la nuit, dans un laps de temps ne dépassant pas les trois heures.
    La commune a tout d'abord réalisé une étude par quartier pour évaluer la production en ordures ménagères pour chaque maison ou immeuble. Le temps prévu pour qu'un camion couvre l'ensemble de son secteur est de six heures. Le ramassage se faisant de nuit, les ordures restaient exposées trop longtemps, et l'effort exigé des ramasseurs d'ordures était pénible.

    La solution adoptée a alors été de scinder chaque quartier en deux, et de n'effectuer la collecte pour chaque quartier qu'un jour sur deux. Les poubelles distribuées sont alors d'un volume double de la production ménagère évaluée à chaque unité d'habitation. Cependant, pour tous les quartiers, à tour de rôle, les ordures ramassées le vendredi, ne seront redébarrassées que le lundi suivant, dimanche étant férié.
    Les habitants de la commune devront alors garder leurs ordures ménagères pendant les trois jours.
    Les habitants des maisons ou les concierges des immeubles sont convoqués nominativement pour recevoir leurs poubelles. La commune s'est dotée de 5.000 poubelles, ayant des volumes de 120, 240 et 330 litres. Le renouvellement des poubelles usées ou détériorées sera laissé à la charge des utilisateurs. Les citoyens, déclare-t-on à la commune, doivent eux aussi contribuer à la propreté de leur quartier.
    La mécanisation permet à la commune une économie d'énergie, la consommation de carburant sera réduite de moitié. Elle rend aussi la collecte plus aisée pour les ramasseurs, puisqu'ils n'auront plus qu'à déposer les poubelles couvertes sur les lève-containers et appuyer sur un bouton. La mécanisation de la collecte des ordures ménagères a aussi contribué à une réduction des effectifs. Il n'y aura cependant aucun licenciement; mais de nouvelles affectations à d'autres tâches, comme le balayage des rues.

    Laïla TRIKI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc