×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

La Comanav cédée pour au moins 2,2 milliards de DH

Par L'Economiste | Edition N°:2408 Le 24/11/2006 | Partager

. L’offre de vente porte sur 76% du capital . L’appel d’offres international début décembre. La mission de placement confiée au consortium de banques Lazard-AFGDERNIÈRE ligne pour la privatisation de la Comanav. Selon nos informations, l’organisme d’évaluation a fixé le prix minimum à 2,2 milliards de DH. Le schéma de transfert exclut le placement en Bourse. C’est un appel d’offres international qui sera lancé début décembre. Selon le calendrier arrêté, l’adjudicataire sera connu au cours de la première semaine de mars prochain. Entre temps, un délai sera accordé aux candidats pour la remise de leurs offres. Dans cette opération, le ministère des Finances et de la Privatisation s’est adossé au consortium bancaire Lazard-AFG. Ces banques d’affaires assureront donc la mission de placement de la compagnie marocaine de navigation, tout en fournissant toutes les informations aux différents candidats.Pour ce qui des conditions d’éligibilité , le candidat doit être un professionnel du transport maritime de taille importante. Cette taille, le niveau du chiffre d’affaires et le capital social ne sont pas encore connus. Une chose est sûre: les prétendants seront des opérateurs internationaux de l’envergure de Maersk, Dreyfus ou encore CMA notamment.L’implication de grands groupes s’avère vitale si la Comanav veut réaliser son programme d’investissement. Elle devra donc augmenter ses fonds propres.Dans cette opération, l’Etat compte vendre 76% du capital de la Comanav, y compris les parts détenues par la CDG à hauteur de 23%, celles de l’OCP autour de 7% et de l’OCE (- de 1%). Rappelons que le reste du tour de table de la Comanav est détenue par BMCE Bank à hauteur de 23%. Ce lot ainsi qu’une dizaine de personnes ayant quelques actions ne sont pas concernés par la privatisation de la Comanav. Le groupe d’Othman Benjelloun peut y rester comme il peut disposer du «droit de sortie» s’il le souhaite comme le prévoit la réglementation.. Plusieurs actions parallèlesSelon nos informations, le chèque de la cession sera réparti de la manière suivante. Le ministère des Finances et de la privatisation remettra à la CDG la part qui lui revient du produit de la vente à hauteur de sa participation. Ce n’est pas le cas pour les autres établissements publics, puisque l’argent sera versé au budget. D’ailleurs, la moitié de cette enveloppe (sans la part de la CDG) tombera dans l’escarcelle du Fonds Hassan-II pour le développement économique et social.Rappelons que, pour mieux préparer la privatisation, le ministère a mené plusieurs actions en parallèle, comme la fusion entre la Comanav et sa filiale Limadet. La création du concurrent de la Sodep (ex-Odep), qui sera une filiale de la Comanav, en fait partie.Selon une source proche du dossier, le contexte est favorable à la privatisation de cette compagnie. Avec le vent de libéralisation, la réforme portuaire et la montée en charge du complexe portuaire Tanger-Med, des perspectives de développement sont annoncées. On s’attend à une augmentation significative du volume des affaires dans ce secteur. D’autant que la Comanav y est déjà présente avec trois métiers: transport de passagers, de fret et activités portuaires. Ce qui élargit son spectre d’intervention. En outre, la Comanav affiche une bonne santé. Le contrat-programme signé avec l’Etat arrive à sa fin. La recapitalisation de la société lui a permis de se restructurer avec une réduction des effectifs via des départs volontaires à la retraite et un redimensionnement de sa flotte.Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc