×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

La climatisation développe ses gammes de produits

Par L'Economiste | Edition N°:193 Le 17/08/1995 | Partager

Les grosses chaleurs remettent la climatisation sur le devant de la scène. Le Maroc reste encore sous-équipé, mais les professionnels constatent un regain de demande, notamment sur les petits matériels.


Souvent critiquée en temps normal, la climatisation bat évidemment tous ses records de popularité par forte chaleur, ce que ne manquent pas d'exploiter les professionnels.
Selon eux, il est encore trop tôt pour établir un bilan de la saison qui bat encore son plein. Celle-ci commence environ au début du mois de juin. Cependant, les ventes ne s'arrêtent pas à la fin de l'été. Elles subissent un sérieux ralentissement, de 70 à 80%. En effet, les nouveaux climatiseurs possèdent aujourd'hui des pompes à chaleur qui remplacent la simple résistance. Ces nouveaux produits deviennent en hiver de véritables systèmes de chauffage.
"Selon toute probabilité, avancent les professionnels, le marché consommera cette année un peu moins que l'année passée". Les raisons avancées sont la situation économique et les difficultés de trésorerie auxquelles sont confrontés les secteurs d'activité, ainsi que les retombées "néfastes de la sécheresse".

Achat réfléchi


Généralement produit d'achat "réfléchi", le climatiseur est un article pour lequel le client compare certains critères, tels que l'aspect pratique, la qualité, le style et surtout le prix, avant d'effectuer son achat. Aujourd'hui, les professionnels assistent à un phénomène de "popularisation" de la climatisation. C'est un signe du confort professionnel et domestique.
Le créneau de la climatisation individuelle, ajoutent-ils, s'est développé. Les marques se sont multipliées et les disponibilités se sont agrandies. Toutefois, soulignent-ils, la qualité et le service après-vente n'ont pas suivi.
"Lorsqu'un client investit une forte somme, il est en droit d'attendre un bon service après-vente, et lorsqu'il y a une réparation à effectuer, il doit être sûr que les pièces sont disponibles", explique M. Mohamed Tazi, président directeur général de la société Umareq, représentant exclusif de la marque Airwell au Maroc.
Un acheteur, ajoute-t-il, doit se renseigner, savoir si la marque répond aux conditions exigées. Il s'agit surtout de s'assurer de la fiabilité, de la qualité du service après-vente, de la puissance adéquate et du niveau sonore de l'appareil.

Ne possédant pas de statistiques officielles, les professionnels estiment le marché des climatiseurs à près de 8.000 unités vendues par an.
Sur le marché, trois catégories de climatiseurs sont commercialisées, qui peuvent être soit des "mono-bloc", soit des "split system". Le mono-bloc est constitué d'un seul ensemble. "Il est disgracieux, car il faut percer le mur pour l'installer et il est moins bon sur le plan sonore que le split-system". Celui-ci, constitué de deux blocs, a l'avantage d'être "discret".
Ainsi, la première catégorie de climatiseurs concerne la petite puissance appelée individuelle destinée à rafraîchir, ou, le cas échéant, à chauffer une seule pièce. Chaque bureau ou pièce dispose de son appareil. Près de 4.000 unités sont vendues par an dans ce premier segment.
La seconde catégorie, dite semi-centralisée, est constituée de près de 2.000 unités vendues par an. Elle permet de rafraîchir plusieurs pièces à la fois ou un ensemble de bureaux.
Enfin, la grande climatisation centralisée, à partir de 100.000 watts, permet de rafraîchir les grands ensembles, tels que les hôtels, les tours...

Frontière floue


La frontière entre l'individuel et le centralisé est floue. Ainsi, par exemple, la société Umareq commercialise depuis près de quatre ans, au niveau des climatiseurs individuels Split, le "multisplit". Il s'agit d'un appareil individuel équipé de plusieurs terminaux reliés par des tuyaux pour traiter trois ou quatre locaux simultanément ou indépendamment. C'est un individuel qui devient une petite centrale. Certains bâtiments conjuguent les deux systèmes.
Sur le marché, les nouveaux modèles sont accompagnés d'accessoires ou d'options tels que le chauffage par inversion de cycle ou la commande à distance à infra-rouge avec thermostat.
Les prix des climatiseurs varient selon les différents types, Monobloc ou Split System, chauffage par résistance ou pompes à chaleur. Les professionnels avancent une fourchette comprise entre 12.000 et 28.000 DH pour les split system et les types domestiques.
S'agissant de l'importation, les sociétés établissent un programme pour la saison en collaboration avec les fournisseurs, mais aussi en fonction de l'évolution de la demande et des modèles ayant rencontré le plus de succès. Pour ce dernier cas, il s'agit du split system puissance moyenne.
Concernant la distribution, celle-ci s'effectue soit directement pour le cas de la société Capsolair, soit par le biais des agents agréés implantés à travers le Maroc ou encore des commerçants libres formés dans des entreprises mères pour des interventions locales.

Meriem OUDGHIRI.



La première unité de montage de climatiseurs
ouvre à Settat


Une première unité de montage de climatiseurs ouvrira dans la zone industrielle de Settat au mois de novembre 1995. Il s'agit en fait d'une unité intégrée à l'usine de production des chauffe-eau solaires de la société Capsolair. Celle-ci occupe une superficie de 3.000 m2, et 1.000 autres mètres carrés seront réservés au montage des climatiseurs de la marque représentée, Tadiran.
"Nous avons démarré la commercialisation de cette marque au Maroc il y a un peu moins d'une année dans le but de tester le marché", soulignent les responsables de Capsolair.
Ainsi, aujourd'hui, outre la diversification de l'activité, l'ouverture de cette nouvelle unité a pour objectif "de baisser le coût de revient et de réduire les prix à la vente". Le projet a nécessité un montant de l'ordre de 3 millions de DH, financés par des crédits bancaires. "Il s'agit en fait d'un complément d'investissement", tiennent à préciser les dirigeants de Capsolair. Ces derniers restent cependant discrets quant à la capacité de montage de l'unité qui emploiera près d'une soixantaine d'ouvriers qualifiés.

Pour le montage local, toutes les pièces de rechange seront entièrement importées.
Le chiffre d'affaires prévisionnel pour cette activité est compris entre 7 et 10 millions de DH.
Les climatiseurs commercialisés par la société et qui seront montés au Maroc sont de type Split avec pompe à chaleur, toutes puissances calorifiques et frigorifiques. Il s'agit d'appareils muraux, plafonniers et consoles. La marque représentée par Capsolair est fabriquée en Europe et dont 92% de la production est exportée aux Etats-Unis.
A l'instar des climatiseurs commercialisés sur le marché, les produits de la société ont pour fonction de rafraîchir ou de chauffer (pompe à chaleur) tout volume (bureau, chambre, magasin...). Les principaux clients de la société sont les particuliers, les sociétés ainsi que l'Administration.
Dans tous les cas, indique M. Jacques Itah, administrateur-directeur général de Capsolair, "une étude des besoins est indispensable. Elle est établie par des équipes d'installateurs rompus à cette fonction. La capacité de programmation de nos climatiseurs permet une économie d'énergie importante et évite l'installation de chauffage ou de climatisation centralisés qui sont onéreux".

Meriem OUDGHIRI.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc