×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

La Chine et Merkel en vedette à Davos

Par L'Economiste | Edition N°:2201 Le 26/01/2006 | Partager

. Le taux de change du yuan toujours au menu. L’incertitude que fait peser la montée du prix du baril, aussiLe Forum économique mondial s’est ouvert mercredi 25 janvier au matin dans la station de ski de Davos, dans l’est de la Suisse, avec un tour d’horizon mitigé de l’économie mondiale et un constat de la montée en puissance de la Chine. L’invité vedette de la journée est la chancelière allemande, Angela Merkel, qui devait prononcer le discours inaugural dans l’après-midi. Selon des économistes présents à Davos, le dynamisme de l’économie mondiale dépendra cette année, dans une large mesure, de la Chine et de la santé de la consommation américaine. Ils n’ont pas manqué non plus de rappeler l’incertitude que fait peser la montée du prix du baril de brut, qui s’approche dangereusement de son record historique de 70,85 USD atteint au mois d’août dernier. Tandis que l’économiste en chef de la banque américaine Morgan Stanley Stephen Roach dénonçait «un dangereux laxisme» envers les déficits américains, son collègue Jacob Frenkel (American International Group) se montrait plus optimiste. «L’économie américaine est solide, très concurrentielle, c’est une économie flexible et beaucoup plus capable qu’on ne le croit d’absorber les chocs», a-t-il affirmé. Investie de responsabilités accrues du fait de sa croissance record (9,9% en 2005), la Chine a tenté à Davos de rassurer les investisseurs sur sa volonté d’intégrer l’économie mondiale en douceur et de remplacer Etats-Unis et Japon comme moteur de la croissance. «Nous voulons garder les progrès de l’économie en phase avec le progrès social, combattre la pauvreté et améliorer le niveau de vie des plus démunis», a déclaré Cheng Siwei, vice-président de l’Assemblée nationale populaire (ANP, parlement chinois). Mais, malgré l’emballement de son économie, désormais au quatrième place dans le monde devant la Grande-Bretagne et la France, Pékin résiste toujours aux pressions de ses partenaires qui estiment que sa monnaie est sous-évaluée. Interrogé sur l’évolution du taux de change du yuan, Cheng Siwei s’est contenté de répondre que «le yuan sera totalement convertible... à l’avenir». Largement débattue l’an dernier à Davos, la réévaluation du yuan reste donc posée, malgré le geste de la banque centrale chinoise le 21 juillet dernier qui avait porté le taux de change de 8,28 à 8,11 yuans pour un dollar. Pékin a aussi dépêché à Davos son vice-Premier ministre, Zeng Peiyan, et le gouverneur de la banque centrale, Zhou Xiaochuan. Réunis à Davos jusqu’à dimanche midi, 2.340 représentants de l’élite politique et économique mondiale évoqueront des sujets tels que la sécurité des approvisionnements en pétrole et en gaz à l’heure de la flambée des cours, l’accès à l’eau, les ambitions nucléaires de l’Iran ou l’avenir de l’Irak. Le Forum ayant décidé de se recentrer cette année sur sa vocation première, Davos sera surtout le rendez-vous de 735 dirigeants d’entreprises de premier plan comme Richard Branson (Virgin), Bill Gates (Microsoft), Michael Dell (Dell), Peter Brabeck (Nestlé), Daniel Vasella (Novartis) ou encore Carlos Ghosn (Renault). Le monde du sport doit faire mercredi son entrée au Forum avec un déjeuner réunissant Jacques Rogge, président du Comité international olympique (CIO), Joseph Blatter, président de la Fédération internationale de football (Fifa) et Kofi Annan, secrétaire général de l’Onu, sur le thème de «L’impact du sport dans le monde». Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc