×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

La centrale thermique de Tit Mellil entre en service

Par L'Economiste | Edition N°:111 Le 06/01/1994 | Partager

Les trois groupes de la première tranche de la centrale thermique de Tit Mellil sont en service. L'extension composée de trois autres groupes est prévue pour le deuxième trimestre 1994. Coût total du projet: un peu moins de 2 milliards de DH.

Le troisième groupe de la centrale thermique de Tit Mellil est entré en service fin décembre. Les deux précédents groupes sont entrés en fonction respectivement à la mi-novembre et le 10 décembre.

Avec ces trois groupes, cette centrale contribuera à une production annuelle d'énergie électrique variant entre 150 GWh durant les années à pluviométrie normale et 450 GWh durant les années sèches.

L'énergie produite sera évacuée sur le réseau électrique national par l'intermédiaire du poste électrique mitoyen au site de la centrale.

Optimisation de la construction

Un projet d'extension englobant trois autres groupes est prévu pour 1994. Les mises en service sont programmées pour le deuxième trimestre 1994 pour le fonctionnement au gasoil et au début du troisième trimestre pour le fonctionnement au fuel lourd.

La centrale thermique de Tit Mellil s'inscrit dans le cadre du programme d'urgence de l'ONE. Il s'agit d'une "centrale d'appoint". Construit sur une superficie de 3 hectares, le site de cette centrale est situé à environ 20km de la ville de Casablanca.

Le choix de ce site a été dicté par des impératifs "d'optimisation de la construction", explique un responsable. En effet, le terrain appartient à I' Office. La centrale est située près de la zone industrielle de Casablanca (donc près de la demande) et à proximité de la Samir (lieu d'approvisionnement en matière première).

"La décision d'opter pour une production thermique tient à plusieurs raisons. Le premier motif tient au court délai d'installation d'une centrale thermique. Le second tient à la faiblesse des charges d'exploitation compte tenu de la possibilité d'utiliser le fuel lourd traité, combustible dont le coût de la thermie est beau coup plus avantageux que celui de la thermie gasoil ", précise un responsable de l'ONE.

Pour l'heure, la centrale utilise du gasoil qui présente l'avantage d'être moins nocif pour les installations, en attendant de rendre opérationnel le poste de traitement du fuel lourd.

"Par ailleurs, la possibilité d'utilisation du gaz naturel est réservée et pourra être envisagée, moyennant un minimum d 'adaptions, dès que le gaz sera disponible", indique ce même responsable. L'alimentation en gasoil est effectuée par camions-citernes à partir des dépôts existants chez les distributeurs casablancais. Le gasoil est stocké dans un réservoir d'une capacité de 2.000m3.

A moyen terme, l'alimentation en fuel lourd de la centrale s'effectuera par des camions-citernes à partir de la raffinerie Samir. Ce fuel sera stocké dans deux réservoirs d'une capacité unitaire de 5.000m3. Ils représenteront une autonomie de marche, pour une année à pluviométrie normale, de l'ordre de 2 mois. Ces réservoirs seront raccordés à une station de dépotage comportant 3 moto-pompes de 100 tonnes/heure de débit chacune.

Pour cette centrale, les besoins annuels en fuel lourd sont de l'ordre de 50.000 tonnes pour une année à pluviométrie normale et 150.000 tonnes pour une année sèche.

L'alimentation en eau nécessaire aux traitements du fuel lourd sera effectuée provisoirement par camions citernes à partir d'un point du réseau de distribution de la RAD à Tit Mellil. Le raccordement de la centrale à ce réseau sera effectué ultérieurement.

L'eau brute sera traitée dans un poste de déminéralisation.

Coût de la centrale: Presque de 2 milliards

L'eau qui aura servi au traitement du fuel lourd sera stockée dans un bac de réserve d'eau chargée. Puis elle subira de nouveau un traitement pour la rendre "conforme aux normes internationales". L'eau traitée est en suite acheminée à Mohammédia et rejetée avec les effluents de la centrale thermique de Mohammédia.

La centrale thermique de Tit Mellil est équipée de trois turbines à gaz d'une puissance totale de 100MW.

Les groupes ont une puissance unitaire de 35MW. Ils fonctionnent indépendamment les uns des autres. La commande locale est faite au ni veau des cabines de contrôles des turbines à gaz. Le contrôle à distance a lieu à partir d'une salle de commande.

Outre les groupes, la centrale comprend également:

- des installations de stockage et de traitement des combustibles,

- une station de traitement des eaux et une fosse de neutralisation,

- un bâtiment électrique regroupant la salle de commande, les transformateurs de soutirage et les tableaux électriques,

- des locaux et ouvrages annexes tels que les bâtiments administratifs, ateliers, magasins et cantine.

Le chantier aura une durée totale de 15 mois environ. Le coût du projet s'élève à 840 millions de Dirhams pour la première tranche des trois turbines et de 783 millions pour la seconde tranche. Le projet englobe la construction de logements pour le personnel d'exploitation. La centrale est installée par le groupement Technip-Spie-Enertans et Elecam.

F.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc