×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Courrier des Lecteurs

    La Bourse de Casablanca: Ambiance pesante

    Par L'Economiste | Edition N°:510 Le 19/05/1999 | Partager

    Les premières chaleur pèsent sur les cours à la Bourse de Casablanca. La tendance a été à la stagnation hier. Douze valeurs se sont inscrites à la baisse contre 10 hausses et 7 stagnations. A noter que les performances, que ce soit à la hausse ou à la baisse, oscillaient dans des proportions faibles. La plus forte hausse de la journée n'a pas dépassé 2,08%. Elle est revenue à Taslif qui a clôturé à un cours de 295 DH contre 289 DH la veille.
    La plus importante baisse de la journée a été accusée par Brasseries du Maroc qui a reculé de 2,44% à 2.000 DH.
    L'indice général a à peine frémi, clôturant à 764,06 points, soit une quasi-stagnation de 0,07%. La performance annuelle s'est ainsi établie à -4,93%. Les deux autres indices n'ont pas fait mieux. La contre-performance depuis le début de l'année pour l'USI approche les 10% et celle de CFG25 dépasse 5%. En deuxième ligne, les cours des deux nouvelles-venues se sont stabilisées. Afriquia Gaz a traité hier à 259 DH et Auto Nejma à 201 DH. Mais à en juger par le volume des échanges, les deux valeurs demeurent assez recherchées par les investisseurs.
    En termes de volumes, la journée a enregistré un chiffre d'affaires global de 170,15 millions de DH. Il a été réalisé à hauteur de 55% sur le marché central. Les obligations y ont contribué pour près de 3 millions de DH. Dans le compartiment voisin, quatre opérations ont été enregistrées. Les deux plus gros blocs ont concerné les holdings SNI et ONA avec respectivement 15.000 (à 1.040 DH) et 10.000 titres (à 980 DH).
    Les deux autres transactions ont porté sur 5.000 titre Lafarge Ciments et 2.104 Brasseries du Maroc.

    Hanaa FOULANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc