×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

L’ONU et des ONG condamnent le kidnapping de Ould Sidi Mouloud

Par L'Economiste | Edition N°:3370 Le 27/09/2010 | Partager

. Elles exigent sa libération immédiate . L’intervention du Comité international de la Croix-Rouge sollicitée L’arrestation de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud continue de soulever les réactions au niveau national et international. Les partis politiques, la société civile et les syndicats condamnent son enlèvement et exigent sa libération immédiate.Amnesty International, l’Organisation de défense des droits humains, a exprimé ses inquiétudes au sujet du sort de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, qui soutient le plan d’autonomie présenté par le Maroc pour le règlement de la question du Sahara sous souveraineté marocaine. De son côté, le Leadership Council for Human Rights, une des principales ONG des droits de l’homme aux Etats-Unis, a exprimé ses craintes au sujet de la vie et l’intégrité physique de Ould Sidi Mouloud. L’ONG a demandé au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) d’intervenir en vue de la libération de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, enlevé par les milices du Polisario. Kathryn Cameron Porter, la présidente-fondatrice du Leadership Council for Human Rights, s’élève contre «l’arrestation illégale d’un homme qui n’a fait qu’exprimer son opinion». Et donc le déni du droit fondamental à la liberté d’expression «nourrit des craintes quant à la sécurité de Ould Sidi Mouloud». Kathryn Cameron Porter déplore sa détention «arbitraire et illégale pour ses idées et pour avoir osé exercer ses droits fondamentaux». Elle appelle «le CICR à diligenter une enquête sur l’état de santé et la sécurité de Ould Sidi Mouloud et celle de sa famille et de le libérer de ses geôliers polisariens». L’ONG réclame la libre-circulation tant pour Ould Sidi Mouloud que pour les milliers d’autres Sahraouis séquestrés dans les camps de Lahmada. Pour sa part, le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) a déclaré suivre avec préoccupation l’arrestation dans les camps de Tindouf de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, responsable du Polisario. Johnnes Van Der Klaauw, représentant de l’UNHCR, a affirmé que « le Haut commissariat, saisi par les ONG et Ould Salma lui-même, suit avec préoccupation et de très près l’arrestation dans les camps de Tindouf de ce dirigeant». Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud avait été enlevé, mardi 21 septembre, par les milices du “Polisario”, à son arrivée au poste- frontière menant aux camps de Tindouf, en provenance du territoire mauritanien. K. M. avec MAP

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc