×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

L’espace Schengen s’élargit

Par L'Economiste | Edition N°:2745 Le 31/03/2008 | Partager

. 400 millions de personnes de 9 pays voyageront sans passeportL’ESPACE sans frontières de Schengen a parachevé hier dimanche son élargissement à l’Est avec la disparition des contrôles frontaliers dans les aéroports de neuf pays. Ce qui permettra à 400 millions de personnes de voyager sans passeport dans une zone de 24 pays européens. Juste au moment du passage à l’heure d’été, le contrôle des passagers effectuant des vols à l’intérieur de la zone Schengen sera aboli par neuf des dix pays qui sont entrés dans l’UE en 2004: Malte et huit anciens pays communistes: Estonie, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Pologne, Slovaquie, Slovénie, République tchèque. Les pays concernés ont saisi l’occasion de leur adhésion dans la zone Schengen pour moderniser leurs principaux aéroports, déjà bénéficiaires d’un boom du trafic aérien depuis leur entrée dans l’Union européenne. Tallinn, Varsovie, Prague et Budapest ont nettement agrandi les aéroports existants, en construisant de nouveaux terminaux conformes aux normes Schengen. Les adaptations à introduire dans les aéroports, nécessaires pour obtenir des certificats de conformité aux nouvelles normes, consistaient pour tous à séparer physiquement les passagers Schengen des autres pour les contrôles. L’élargissement de 15 à 24 pays de l’espace européen de libre circulation est perçu à l’Est comme l’ultime épisode du démantèlement du Rideau de fer. L’abolition des contrôles aux frontières terrestres et maritimes entre les 15 anciens membres de la zone Schengen et ses nouveaux adhérents a eu lieu dans la nuit du 20 eu 21 décembre. Depuis cette date, les habitants de 24 pays européens, membres du club Schengen, peuvent voyager sur 4.000 km de Tallinn en Estonie à Lisbonne au Portugal, sans aucun contrôle frontalier. A noter que l’espace Schengen de libre circulation compte actuellement 24 pays membres (22 des 27 Etats de l’UE, plus l’Islande et la Norvège). Chypre, membre de l’UE, la Suisse et le Liechtenstein, non membres, doivent y adhérer vers la fin de 2008. La Bulgarie et la Roumanie, qui ont adhéré à l’UE au 1er janvier 2007, se sont engagées en janvier à préparer leur adhésion pour 2011.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc