×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Kounouz Biladi I, des résultats prometteurs

Par L'Economiste | Edition N°:1574 Le 04/08/2003 | Partager

. Publication du bilan de la 1re campagne. Des résultats satisfaisants, reste à savoir si l'effet sera durableAlors que la 2e édition de l'opération Kounouz Biladi bat actuellement son plein, le ministère du Tourisme vient de publier le bilan de la 1re campagne. Celle-ci, qui s'est déroulée du 14 avril au 18 mai derniers, proposait aux résidents marocains une réduction de 50% sur le transport et l'hébergement, à condition de passer au moins deux nuits dans un des hôtels participants. Le nombre de ces établissements s'est donc élevé à 104 selon le ministère, auxquels il faut ajouter 67 agences de voyages et les trois grands transporteurs nationaux: RAM, ONCF, CTM plus Regional Airlines. Portée par une campagne de communication de 3 millions de DH, la première édition de Kounouz Biladi intervenait dans un contexte international délicat pour le tourisme, en pleine guerre d'Irak. Par rapport à la même période de 2002, le nombre de nuitées et d'arrivées enregistrées dans les hôtels participants a ainsi augmenté respectivement de 44 et 40% quand il ne l'a été que de 15 et 12% pour l'ensemble des établissements d'hébergement du pays. Une hausse générale expliquée, en sus de la campagne promotionnelle, par un calendrier favorable: l'année dernière en effet, les jours fériés étaient moins proches du week-end et l'Aïd Al Mouloud n'avait pas eu lieu à la même période.. Un modèle de coopérationSur le papier, cette première campagne Kounouz Biladi apparaît donc comme un incontestable succès. A tel point que, hormis une extension de ses bénéficiaires à la cible des MRE et l'arrêt des réductions en matière de transport, elle a été reconduite quasiment à l'identique cet été. L'objectif quantitatif initial, à savoir une hausse de 20% des nuitées réalisées par les touristes nationaux, a effectivement été atteint. Qui plus est, comme le mentionne le communiqué du ministère, «l'expérience a été riche en enseignements«. Elle a notamment mis en lumière la forte élasticité de la demande touristique nationale par rapport au facteur prix. Mais surtout, elle constitue un modèle de «mobilisation et collaboration des différents acteurs« du tourisme national, on ne peut plus essentiel dans le cadre de la vision 2010. Cependant, il est permis de s'interroger quant aux «effets secondaires« de cette première édition. Ainsi, le ministère du Tourisme et l'ONMT s'étaient fixé un objectif «pédagogique«, «la sensibilisation de la clientèle nationale au rôle intermédiaire des agences de voyages pour l'achat et la programmation de séjours touristiques«. Autre visée de Kounouz Biladi dont la réalisation reste encore à confirmer: le développement du tourisme intérieur. Il est encore trop tôt pour savoir quel a été l'impact sur les habitudes touristiques des Marocains ou pour connaître les décisions qui résulteront de cette expérience. Mais une chose est sûre: Kounouz Biladi première du nom devrait être suivie de nombreuses petites soeurs.Igor MARTINACHE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc