×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Journées techniques maroco-canadiennes des télécommunications : Transfert de technologie et communications rurales au centre des débats

Par L'Economiste | Edition N°:17 Le 20/02/1992 | Partager

Ces deuxièmes journées sont organisées dans une période où le Maroc est en cours de réalisation d'un grand programme de développement et de modernisation des réseaux de télécommunications. Elles visent à diffuser un certain nombre d'informations, rapprocher davantage les deux pays, favoriser la concertation et l'échange et aboutir à des projets concrets. Alors que la première journée de cette manifestation a été consacrée aux exposés techniques et scientifiques des différentes entreprises canadiennes présentes, la seconde a été réservée aux réunions particulières des sociétés canadiennes et leurs partenaires marocains.


LE plan 1988-1992 qui a prévu un triplement du nombre d'abonnés a vu démarrer plusieurs chantiers d'extension du réseau et d'implantation des centraux. Ce plan a été l'occasion pour le Maroc de «diversifier ses fournisseurs traditionnels et de faire des choix optimaux de technologie».
En matière de commutation électronique, le Maroc a choisi de confier l'équipement de son réseau à des entreprises françaises suedoises et canadiennes, offrant des matériels de haut niveau technologique.
Le Canada, pays des technologies les plus avancées au monde dans les télécommunications s'associe au programme de développement entrepris par le Maroc qui lui permettra de se doter de systèmes de transmission numérique, et de commutation digitale, des plus avancés au monde.
C'est dans un cadre de partenariat adéquat, que le Canada met tout son savoir faire au profit du Maroc, qui, dans quelques années pourrait disposer d'un outil de premier plan et mettre son expérience au profit des autres pays voisins.

Membre actif de l'union internationale des télécommunications, le Canada espère mettre son expertise au profit de nombreux pays.
Les sociétés participantes à ces deuxièmes journées techniques sont des leaders mondiaux dans plusieurs domaines de télécommunications, de transmissions numériques de données, fibres optiques, radio diffusion par câbles, hyper fréquences et système de transmission par satellite.
L'avènement de 2M International, les grandes réalisations de Bell Canada constituent les grandes lignes de partenariat et de coopération entre le Maroc et le Canada.
Plusieurs autres projets sont en cours d'études dans des domaines liés à la gestion du spectre de fréquences, la radio téléphonie mobile, le système vidéotex et la radio messagerie.
La coopération maroco-canadienne s'est également concrétisée par des échanges d'experts dans le cadre des programmes de transferts de technologie, mis en place par l'agence canadienne de développement international (ACDI), au bénéfice des administrations publiques ou des sociétés privées.

Les télécommunications rurales


Le milieu rural constitue une priorité du plan de développement actuel. D'importants projets ont été réalisés ou le sont en cours pour doter la campagne, les petites et moyennes villes de services de télécommunications fiables et modernes.
«Les télécommunications rurales», est le titre du premier exposé technique présenté par la société canadienne S.R Télécom.
Dans une déclaration à l'ECONOMISTE son directeur régional de ventes M. Wadih Tawa précise que le développement des télécommunications dans un pays passe par celui du monde rural.
Ces journées constituent un cadre adéquat de concertation, d'échange d'informations et de prise de contact, rajoute t-il.

Au cours de ces journées, SR Télécom a visé quatre grands objectifs:
- faire connaître l'existence d'une solution fiable, économique et flexible en matière de télécommunications adaptées aux régions éloignées;
- présenter les systèmes SR-100 et SR-500;
- identifier les besoins et aider à la planification de réseaux avec le concours des organismes intéressés;
- créer de nouveaux liens et développer ceux déjà existants.
Les systèmes de SR Télécom distribuent les services de téléphone et de transmission de données. Des centaines d'abonnés, dispersés dans une région donnée, profitent de services téléphoniques modernes grâce à une station centrale et à plusieurs stations d'abonnés.
La station centrale, reliée au central téléphonique, distribue le service téléphonique à la région. Les stations d'abonnés constituent des points de distribution locale pour les lignes bifilaires conventionnelles.
La portée de la station centrale atteint un rayon de 40 kilomètres. Des répéteurs permettent d'augmenter cette portée à quelques centaines de kilomètres.
Aujourd'hui, près de 1.000 systèmes de SR Télécom distribuent plus de 45.000 lignes dans plus de 60 pays; ils permettent ainsi aux communautés vivant à l'extérieur des centres urbains de profiter des services modernes de téléphone et de transmission de données.

Nabil CHAKOR

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc