×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Journée mondiale de la libérté de la presse
788 journalistes arrêtés, 58 tués en 2005

Par L'Economiste | Edition N°:2267 Le 03/05/2006 | Partager

. La WAN: «Cessez d’emprisonner les journalistes»MOURIR pour écrire… La liberté physique des journalistes est toujours aussi menacée. «Imaginez l’impensable. Des hommes armés font irruption dans votre bureau ou à votre domicile, vous passent les menottes et vous enlèvent. On vous interroge, et on vous jette dans une cellule». La Wan (World association of newspapers, association mondiale des journaux) commence ainsi son appel au soutien des journalistes qui exposent leur vie pour l’exercice de leur métier, à l’occasion de cette journée mondiale de la liberté de la presse. Les chiffres d’emprisonnement et de meurtres restent importants. 2005 n’a pas échappé à la tendance. La très puissante WAN (World association of newspapers) et dont L’Economiste, via sa rédactrice en chef, Nadia Salah, est membre du bureau, a recensé 58 journalistes assassinés dans l’exercice de leur fonction en 2005. Le plus de meurtres perpétrés ont eu lieu dans le Moyen-Orient et Afrique du Nord (25 journalistes), la majorité en Irak. Le reste du monde n’est pas moins épargné. La WAN compte 17 assassinats de journalistes en Asie, 8 en Amérique latine, 4 en Afrique, et 4 journalistes en Europe et Asie centrale. Près de 788 journalistes ont été arrêtés, dont 125 en prison: 33 en Afrique, 25 dans les Amériques, 46 en Asie, 8 en Europe et Asie centrale, et 13 au Moyen-Orient et Afrique du Nord. Certains des journalistes emprisonnés purgeant jusqu’à 20 ans de réclusion.La mission de la WAN est de défendre et promouvoir la liberté de la presse et l’indépendance économique des journaux. Selon le dernier rapport de Reporters sans frontières, le Danemark -dont une publication a publié les fameuses caricatures du Prophète- est le champion de la liberté de la presse. Le Maroc a très légèrement avancé, il était en 126e position en 2004. Il est aujourd’hui classé 120 sur 167 pays étudiés (La Tunisie est passée de la 157e place à la 147e). Celui qui boucle les classements à tous les coups, on vous le donne en mille, c’est la Corée du Nord.M.Kd & IM

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc