×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Journée des MRE à Casablanca
Ils n’étaient pas au rendez-vous

Par L'Economiste | Edition N°:2340 Le 15/08/2006 | Partager

. Administrations et entreprises étaient pourtant là La fête de l’immigré est entrée dans les mœurs. La journée nationale de la communauté marocaine résidant à l’étranger a été fêtée, jeudi dernier, 10 août dans tout le royaume. Elle en est déjà à sa 4e édition. A Casablanca, chaque préfecture a fêté à sa manière cet événement. Les initiateurs, en l’occurrence les trois conseils, préfectoral, régional et de la ville, ont coordonné leurs efforts avec des partenaires dont le Conseil régional du tourisme (CRT), le Centre régional d’investissement (CRI), COMANAV, RAM, etc..A la Place Mohammed V, quelques organismes, privés et publics, ont installé des stands pour l’occasion. «Nous représentons la Conservation foncière. Nous sommes là pour offrir aux MRE toutes formes de soutien. Si ces derniers nous exposent des problèmes spécifiques, nous les orientons vers les services concernés au sein de l’établissement», affirme le responsable du stand.La Fondation Hassan II était également présente, munie de ses «Guides de l’investisseur marocain à l’étranger», Chaque guide se rapporte à un secteur déterminé: Bourse et marché financier, agroalimentaire, énergie et mines, pêche et aquaculture et enfin le commerce intérieur. Ce sont autant de documents qui renseignent sur les différents domaines d’investissement, les avantages qui y sont accordés, les procédures de création d’entreprises et les modalités de financement.Dans tous les autres stands, c’est la même démarche. Accueillir le MRE qui se présente, lui expliquer les avantages qu’il a à gagner s’il s’adresse à l’établissement concerné, lui fournir dépliants et prospectus qui résument toute l’offre de l’exposant. Le groupe Banque Populaire a répondu comme prévu à l’appel. «Notre souci est d’informer les MRE qui sont aussi une partie importante de nos clients sur les produits et services de notre groupe. Et surtout leur fournir des éclaircissements sur le domaine qui les intéresse notamment le crédit logement», souligne un responsable de la banque. En fait, la groupe offre la facilité, pour les MRE, d’acquérir un logement en poussant la limité d’âge jusqu’à 70 ans. Sans parler des autres points que résume le «Guide bancaire des Marocains du monde», en matière de transfert, de cartes monétiques, d’investissement et de services interactifs (chaâbi net et chaâbi mobile). Mais cette journée a surtout brillé par l’absence des MRE visiteurs. Pour la plupart des gens, le timing n’était pas bien choisi.


Le MRE absent

L’administration a célébré la journée nationale des MRE. Les organismes publics et semi-publics, sociétés privées et agences ont tous répondu présent. Sauf le MRE. C’est le constat fait, en tout cas, sur la Place Mohammed V, l’un des lieux de la célébration. Une petite foule insignifiante lors de l’inauguration officielle, à midi, (alors que la journée a déjà commencé à 10 heures) a suivi le cortège des trois gouverneurs venus pour le lancement. Une fois les responsables éclipsés, ce sont surtout les résidents au Maroc qui faisaient le tour des stands. Dans l’après-midi, seuls les responsables des stands occupaient encore la place en attendant la fin d’une journée ordinaire.Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc