×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

Jiang Zemin en France sur fond de manifestations

Par L'Economiste | Edition N°:622 Le 22/10/1999 | Partager

· La visite de Jiang Zemin en France ne devrait pas déboucher sur la signature d'importants contrats dans le domaine économique

Le Président chinois sera en France du 22 au 26 octobre pour une série de discussions politiques et économiques approfondies avec les dirigeants français. Cette visite ne devrait cependant pas déboucher sur des annonces spectaculaires dans le domaine économique, indique-t-on tant à Paris qu'à Pékin.
La tournée qu'entreprend le Président chinois (France, Grande Bretagne...) est très contestée par les associations des défenseurs des droits de l'Homme.
D'ailleurs, les entretiens de M. Jiang, dont près de dix heures au total, avec son homologue français Jacques Chirac ainsi qu'avec le Premier ministre Lionel Jospin, se dérouleront sur fond de manifestations de défenseurs des droits de l'Homme.
Deux organisations non gouvernementales, Reporters Sans Frontières (RSF) et Amnesty International France, ont annoncé des manifestations à Lyon, Brive-la-Gaillarde (Centre) et Paris, "pour le respect des droits de l'Homme en Chine et au Tibet".
Ces entretiens porteront sur la demande d'adhésion chinoise à l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce). Cependant, aucun accord sur ce sujet n'est attendu car, soulignent les responsables chinois, "le but d'une visite d'Etat n'est pas de conclure un accord sur des points de détail".
Les Chinois souhaitent également que la réforme des Nations Unies figure au menu des discussions. Paris veut, outre les questions bilatérales, aborder plusieurs dossiers internationaux, en particulier le désarmement international et les crises régionales.
Les responsables français insistent sur la "qualité du dialogue politique franco-chinois" et le fait que l'existence d'un monde multipolaire, non dominé par l'hyper-puissance américaine, "profite à tout le monde".
On estime toutefois, côté français, que peu d'accords peuvent être signés lors de cette visite, exception faite d'un petit contrat portant sur la signalisation par Alstom de la troisième ligne de métro à Shanghai, la mégalopole du Sud de la Chine, dont Jiang Zemin fut le maire à la fin des années 80.

Fadoua TOUNASSI (AFP)

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc