×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Jeunes promoteurs: Khémisset et El Jadida auront bientôt leurs pépinières

Par L'Economiste | Edition N°:510 Le 19/05/1999 | Partager

· Des locaux avec des loyers inférieurs à ceux du marché
· Plus de 30 projets de pépinières sur la liste d'attente, faute de financement


Les jeunes promoteurs ont été au centre des discussions lors de la journée d'étude organisée par le Ministère des Affaires Générales du Gouvernement mardi dernier à Rabat. Cette rencontre a connu la participation de M. Ahmed Lahlimi, ministre en charge de ce département ainsi que des représentants de différents ministères et organismes en rapport avec la création d'entreprises.
C'était l'occasion de dresser le bilan de quelques mesures d'accompagnement lancées au profit des jeunes promoteurs. Il s'agit notamment des pépinières d'entreprise. "Nous avons signé jusqu'à maintenant 20 conventions avec différentes collectivités locales pour mettre en place des pépinières d'entreprises", a indiqué un responsable du MICA (Ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat). Les pépinières de Khémisset et d'El Jadida seront mises en service dans un mois, est-il noté. L'Association des jeunes promoteurs de la première ville représentée par son président a contesté le lieu où cette pépinière a été installée. Les jeunes promoteurs ont soulevé le problème de l'éloignement du centre-ville, de la sécurité et l'absence d'activités économiques. Pour les responsables du MICA, les pépinières sont destinées surtout aux petites activités pour répondre aux besoins de particuliers (plombiers, électriciens...). Dans tous les cas, assure le même représentant du MICA, les pépinières sont créées à proximité des zones industrielles où il y a un marché potentiel pour les jeunes.
L'objectif des pépinières est surtout d'offrir des locaux en location à des prix inférieurs à ceux du marché. Pour le cas d'El Jadida, par exemple, les loyers sont 60% moins chers que ceux du marché. Les contrats de location couvrent une durée de 2 à 6 ans. Ils sont renouvelables tous les 23 mois. Outre Khémisset et El Jadida, le MICA va lancer 8 autres pépinières dans le Nord. Il existe également trois projets en cours de finalisation. Sept projets sont en veilleuse faute de terrains. A ces opérations s'ajoutent 31 autres projets de pépinières qui attendent, faute de financement.
Les promoteurs de Meknès qui ont participé eux aussi à cette rencontre ont fait remarquer que la pépinière Bouzakri de leur ville propose des locaux à la vente et non pas en location. Le m2 coûterait 2.800 DH. En réponse à cette question, les responsables du MICA ont précisé que cette pépinière ne rentre pas dans le cadre de leur programme.


Dix pépinières par an


Dans le Plan quinquennal 1999-2003, il est prévu de créer 10 pépinières d'entreprises. Ce qui devrait permettre la concrétisation de 600 projets de PME annuellement. Pour une moyenne d'une dizaine d'emplois par entreprise, la formule des pépinières créerait 6.000 postes d'emploi par an, soit 30.000 sur cinq ans. Toutefois, pour atteindre ces objectifs, il faut trouver de nouvelles sources de financement. Les collectivités locales ne disposent pas de fonds pour équiper les lots de pépinières. Elles ont également des contraintes foncières et n'arrivent pas facilement à fournir les terrains. Il est question de puiser dans le fonds d'équipement communale (FEC) pour accélérer le programme de pépinières. Des contacts sont également entretenus avec des partenaires étrangers pour disposer de financements extérieurs.


Parrainage: L'expérience de l'Institut OCP


L'Institut d'entreprise pour la compétitivité et le management a été créé par l'OCP dans l'objectif de parrainer des projets innovateurs. Lors de la journée d'étude, le responsable de l'Institut a présenté les résultats du concours d'aide à la création d'entreprise organisé dans plusieurs villes du Royaume. Sur 2.200 candidats, l'Institut a sélectionné 400 dossiers. Une deuxième sélection a permis d'identifier 80 projets viables dont les candidats ont bénéficié d'une formation au terme de laquelle 49 jeunes promoteurs sont restés. Une commission a choisi les trois meilleurs projets en se basant sur les critères de rentabilité, de création d'emplois et de viabilité du business-plan. Des prix ont été offerts aux gagnant: respectivement 250.000 DH, 150.000 et 100.000 DH pour les trois premiers.

Hicham RAÏQ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc