×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Enquête

Jeunes entrepreneurs: Journée d'étude demain à Rabat

Par L'Economiste | Edition N°:507 Le 14/05/1999 | Partager

· Le ministre des Affaires Générales du Gouvernement, M. Ahmed Lahlimi, ouvrira le débat

· Des banquiers interviendront sur la question financière qui constitue la grande préoccupation des jeunes entrepreneurs

"Favoriser l'éclosion des jeunes entrepreneurs au Maroc" est le thème d'une journée d'étude que va organiser le Ministère des Affaires Générales du Gouvernement. Ce séminaire aura lieu demain à Rabat et verra la participation de plusieurs intervenants en rapport avec la création de l'entreprise. C'est M. Ahmed Lahlimi, ministre en charge de ce département qui ouvrira le débat.
Selon un responsable de ce même département, cette journée est organisée à la demande des associations de jeunes entrepreneurs. Ces dernières ont exprimé le besoin de communiquer avec les pouvoirs publics et exposer leurs difficultés.

Plus de 70 jeunes entrepreneurs seront présents et animeront les débats par leurs interrogations. Le président de la FAJEM (Fédération des Associations des Jeunes Entrepreneurs du Maroc) parlera de l'environnement dans lequel évolue aujourd'hui la petite et moyenne entreprise. La question du financement sera au centre des débats. C'est d'ailleurs le thème du premier atelier où interviendront des banquiers aux côtés d'un représentant du Ministère des Finances, un responsable au Ministère de l'Emploi ainsi qu'un conférencier de la Fondation Banque Populaire. Il s'agit de présenter le bilan du crédit jeune promoteur. Les banques disent que cette formule n'est pas vraiment rentable. L'argument qu'elles avancent est le taux élevé de non-remboursement.
Les jeunes entrepreneurs, quant à eux, contestent les conditions dans lesquelles sont octroyés les crédits. Les fonds de roulement fixés par les banques sont jugés faibles par rapport à la taille des entreprises. Souvent, les banques mettent des dossiers en contentieux dès les premiers incidents de paiement, déplorent les jeunes entrepreneurs. Cet atelier se penchera également sur les limites du crédit jeune promoteur en vue de proposer des alternatives. A l'occasion, l'un des intervenants traitera de l'auto-emploi.


Réactiver les pépinières


Dans un autre atelier du séminaire, les intervenants débattront sur les mesures d'accompagnement aux jeunes entrepreneurs. Un représentant du Ministère de l'Industrie du Commerce et de l'Artisanat dressera le bilan des pépinières d'entreprises. Ce concept a été lancé dans certaines villes depuis quelques années pour faire face à l'obstacle foncier qui bloque les jeunes promoteurs. Ces derniers peuvent notamment démarrer dans des pépinières en attendant d'acquérir leurs propres locaux. L'OFPPT sera également au rendez-vous pour parler des actions de formation et de sensibilisation à la création de l'entreprise. Le dernier atelier sera consacré à l'amélioration de l'environnement de l'entreprise. Les réformes engagées par le gouvernement ainsi que les nouvelles lois pour la promotion de l'entreprise constitueront les deux axes de discussion de cet atelier. A noter également la participation de l'USAID qui donnera son point de vue sur la création de l'entreprise au Maroc.

Hicham RAÏQ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc