×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Irak: Timides concessions américaines

Par L'Economiste | Edition N°:1594 Le 04/09/2003 | Partager

. Une petite zone a été cédée à une division internationaleC'est dans un climat mitigé que le premier gouvernement irakien de l'après-Saddam Hussein a prêté serment hier mercredi, lors d'une cérémonie à Bagdad au siège de la coalition dirigée par les Etats-Unis. La cérémonie s'est déroulée en l'absence d'un tiers des ministres. Ces derniers, prêteraient serment ultérieurement. Leur absence serait due à des “raisons techniques”. Dix-sept ministres, à commencer par l'unique femme, Nesrine Moustapha al-Barwari, chargée des Travaux publics, ont donc prêté serment sur le Coran, et le seul chrétien, Bahnam Zaya Boulos, titulaire du portefeuille des Transports, en dernier, sur la Bible. Le cabinet est chargé de conduire le pays jusqu'aux élections en 2004, et devra lui rendre compte, tandis que l'administrateur américain Paul Bramer gardera en dernière instance la haute main sur le pays. Le président en exercice du Conseil, actuellement le chiite Ahmad Chalabi, soutenu par le Pentagone, dirigera les réunions du gouvernement, qui ne comporte pas de poste de Premier ministre.Au même moment, l'armée américaine transférait à une division internationale sous commandement polonais le contrôle d'une zone d'occupation du centre au sud du pays. Sur le site de l'antique Babylone, à Hilla, 100 km au sud de Bagdad, le commandement polonais de la division internationale de 21 pays a officiellement pris la relève des Marines américains pour le contrôle d'une zone de cinq provinces. Les troupes polonaises, au nombre de 2.350, ainsi que 500 soldats bulgares, doivent assurer le contrôle des provinces de Kerbala et Babylone. Les provinces de Qadissiya et Najaf seront sous la responsabilité de 1.400 soldats espagnols, 160 Honduriens, 300 Dominicains, 360 Salvadoriens et 100 Nicaraguayens. Dans la province de Wassit (au sud-est de Bagdad) sont stationnés 1.650 militaires ukrainiens et 25 Kazakhs. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc