×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Irak: Report des élections sur fond de violences

Par L'Economiste | Edition N°:1906 Le 30/11/2004 | Partager

UN large consensus s’est dessiné en Irak contre un report des élections générales prévues le 30 janvier. Celui-ci souhaité par une partie de la classe politique qui demeure alarmée par la poursuite des violences. Loin de régresser, les violences ont fait sept morts parmi les soldats américains en trois jours dans la province occidentale d’Al-Anbar et au sud de Bagdad. Région où trois insurgés ont été abattus le 28 novembre dans le cadre d’une opération antirebelles, selon un porte-parole de l’armée américaine.Après le gouvernement, la Commission électorale, les chefs chiites et les Etats-Unis, le Conseil national irakien (Parlement intérimaire) s’est prononcé à son tour contre un ajournement des élections. “Un report des élections créerait un vide juridique, violerait la loi fondamentale (la Constitution provisoire) et laisserait le gouvernement et le Conseil national sans couverture légale et perturberait le processus politique”, a affirmé Jawad al-Maliki, vice-président du Conseil national. Evoquant l’insécurité, invoquée par les partis et organisations qui ont souhaité un report du scrutin, le responsable irakien a estimé que le gouvernement disposait d’un délai raisonnable pour venir à bout des foyers de tension dans le pays.La Constitution provisoire prévoit dans son article 2 que les élections ne peuvent en aucun cas se tenir au-delà de la date du 31 janvier 2005.De son côté, le vice-Premier ministre Barham Saleh a estimé que reporter les élections “aurait de sérieuses implications sur le processus politique”. “Pour lui, s’en tenir à ce calendrier représente un sérieux défi mais le report des élections sera encore plus difficile car de sérieuses implications sur le processus politique et sur la question de la légitimité”.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc