×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Irak: La colère monte contre Bush

Par L'Economiste | Edition N°:1762 Le 06/05/2004 | Partager

. Il devait essayer de relooker son image à travers un discours au monde arabeC’EST pour se défendre de l’image dégradante qu’ont laissé les photos des Irakiens prisonniers à Abou Gharib que le président américain devait s’adresser hier mercredi à l’opinion publique arabe. Et ce lors d’un entretien avec la chaîne Al-Arabiya. Selon la rédaction de cette chaîne arabe basée à Dubaï, l’interview qui devait être diffusée dans la soirée, fait suite à une autre accordée la veille à la même chaîne par la conseillère de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale Condoleezza Rice. Le porte-parole de la Maison-Blanche, cité hier mercredi par le quotidien américain Washington Times, a affirmé que le président Bush allait donner deux interviews à des télévisions arabes pour dénoncer les sévices infligés à des prisonniers irakiens par des soldats de la coalition. «C’est une occasion pour le président de s’adresser directement aux gens des nations arabes et leur dire que les images que nous avons vues sont honteuses et inacceptables», a déclaré Scott McClellan, cité par le journal. George W. Bush doit donner deux interviews de dix minutes à la chaîne Al-Hurra, financée par les Etats-Unis, et à Al-Arabiya, a dit Scott McClellan alors qu’il se trouvait à bord de l’avion présidentiel Air Force One avec le président. Plusieurs responsables américains ont déjà exprimé leur condamnation de ces actes de torture, notamment le secrétaire d’Etat à la Défense Donald Rumsfeld et le secrétaire d’Etat Colin Powell. Sur le terrain, le chef chiite Moqtada Sadr a déclaré à ses partisans qu’il les mènerait au martyre. Et ce, lors d’une visite d’inspection de ses troupes, l’Armée du Mehdi, à Koufa, près de la ville sainte chiite de Najaf où il a trouvé refuge depuis plusieurs semaines. Par ailleurs, des centaines d’Irakiens avaient commencé à manifester mercredi devant la prison d’Abou Gharib, près de Bagdad, pour dénoncer les sévices contre les détenus irakiens dans ce centre pénitentiaire. La manifestation, la première du genre depuis les révélations sur les sévices pratiqués par des soldats américains sur des détenus irakiens, est organisée à l’initiative du Comité des ouléma musulmans (sunnites). Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc