×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Irak: Des otages libérés

Par L'Economiste | Edition N°:1864 Le 29/09/2004 | Partager

. Un Egyptien et deux Irakiens ont été libérésUN Egyptien a été relâché par ses ravisseurs en Irak où l’armée américaine maintenait hier mardi la pression sur le bastion sunnite de Falloujah et sur le quartier chiite de Sadr City à Bagdad.Par ailleurs, deux soldats britanniques ont été tués hier mardi dans une embuscade contre leur convoi près de Bassorah (sud), portant à 68 le nombre de militaires britanniques tués en Irak depuis l’invasion de ce pays en 2003.Dans l’affaire des otages, un employé de la compagnie égyptienne de télécommunications Orascom, enlevé le 22 septembre, a été libéré lundi dernier, a indiqué un porte-parole de la société après avoir d’abord annoncé la libération de deux otages. «Nous avions cru que deux otages avaient été libérés, mais il s’agit en fait d’un seul», a-t-il déclaré sous le couvert de l’anonymat. Il faisait référence aux quatre Egyptiens qui avaient été enlevés récemment avec deux Irakiens, près de la ville d’Al-Qaëm, dans l’ouest de l’Irak. Deux autres ingénieurs d’Orascom ont été kidnappés le lendemain de ce rapt à Bagdad. Ce porte-parole a précisé que les deux Irakiens avaient aussi été libérés, sans plus de détails. Un diplomate iranien, Fereydoun Jahani, a été également libéré lundi 27 septembre après 55 jours de captivité.Ces libérations ont laissé entrevoir une lueur d’espoir quant au sort des deux otages italiennes Simona Pari et Simona Torretta enlevées le 7 septembre à Bagdad en compagnie de deux collègues irakiens. La presse italienne donnait un large écho aux informations du journal koweïtien «Al Rai al-Aam» selon lesquelles les deux captives pourraient être libérées rapidement, après paiement d’une rançon d’un million de dollars. Sur le terrain, des explosions ont secoué le quartier chiite de Sadr City et celui de Haïfa, à Bagdad, où les accrochages avec les soldats américains sont devenus fréquents. L’armée américaine a mené en outre des raids aériens durant la nuit de lundi à mardi sur le bastion sunnite rebelle de Falloujah à 50 km à l’ouest de Bagdad.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc