×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

International: La banane biologique, un marché porteur

Par L'Economiste | Edition N°:506 Le 13/05/1999 | Partager

Viandes, lait, pâtes, tomates et même le vin... Tous les produits se mettent au bio. Depuis quelques temps, ces nouveaux aliments enregistrent un véritable décollage. D'importantes potentialités existent aujourd'hui pour ce nouveau créneau.
Ainsi, selon la FAO, les importations mondiales de bananes biologiques fraîches suivent une progression de près de 30% par an et ont atteint quelque 27.000 tonnes en 1998.
Principaux débouchés pour ce produit: L'Union Européenne et les Etats-Unis, «mais le Japon et le Canada importent également des volumes non négligeables», indique l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO).
Toujours selon la FAO, plus d'une centaine de pays se sont lancés dans l'agriculture biologique, mais le principal fournisseur de bananes biologiques est la République Dominicaine, suivie de plusieurs autres pays d'Amérique latine (Mexique, Colombie, Honduras et Costa-Rica) et des Philippines.
En Europe, entre 40 et 50% des bananes biologiques sont consommées en Allemagne, championne toutes catégories, et où les ventes ont dépassé les 6.000 tonnes en 1998. Ce pays est suivi par le Royaume-Uni (3.000 tonnes) où la banane bio est considérée comme un produit de luxe. En France, les ventes annuelles sont estimées à un peu moins de 2.000 tonnes. Du côté du pays de l'Oncle Sam, où les ventes de produits alimentaires bio progressent de plus de 20% par an depuis 1990, les importations de bananes bio fraîches se sont montées à environ 11.000 tonnes en 1998. Au Canada, les importations sont évaluées à 1.800 tonnes et le Japon aurait importé plus de 2.000 tonnes en 1997.
Les perspectives du marché de la banane bio, selon la FAO, sont qualifiées d'intéressantes et les ventes devraient continuer à progresser. Cependant, ce marché demeure modeste par rapport aux importations totales de bananes estimées à plus de 11 millions de tonnes.

Meriem OUDGHIRI (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc