×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Interedec : Lancement des travaux de l'hôtel de Marina Smir

    Par L'Economiste | Edition N°:30 Le 21/05/1992 | Partager

    Les travaux de l'hôtel Marina Smir ont été lancés officiellement le 18 Mai. L'hôtel sera intégré à un complexe immobilier et portuaires similaires à ceux des grandes côtes touristiques de la méditerranée.
    L'arrêt puis la reprise des travaux du complexe ont fait l'objet de différents commentaires (*). Le complexe Marinasmir comprend le premier port de plaisance du Maroc avec 454 anneaux pour les bâteaux de 10 à 65 mètres, un village villas, des terrains de tennis ainsi que toute l'infrastructure indispensable aux activités commerciales et de loisirs dont un aquaparc de 1.200m2. M. Ghait Pharaon de Interedec International affirme pour sa part qu'il était nécessaire de figer la construction de tous les autres projets avant d'entreprendre les travaux de l'hôtel. Dans l'esprit du public, Marinasmir c'était l'hôtel. Or il est impossible de créer un hôtel cinq étoiles au milieu d'un champ de constructions. La fin des travaux du complexe n'a pas été définie de manière précise. Sur les 65 ha dévolus au complexe, seuls 25ha ont été exploités. Pour l'hôtel, l'achèvement des travaux est prévu pour fin 93, début 94. Selon, Interedec Holding Limited le coût global du projet est estimé à 500 millions de DH. La participation de l'Etat au projet s'est faite à travers le pré-financement du port de plaisance en infrastructure qui a coûté 110 millions de DH. Cette somme sera à rembourser par Interedec Holding Limited dès la 6ème année de la réception définitive du port à raison de 6 millions de DH par échéance.
    La superstructure du port de plaisance (éclairage public, dallage, routes, capitainerie, parkings.. est à réaliser par Interedec. L'hôtel se trouve au centre du projet et son coût global est estimé à 60 millions de DH terrain non compris. Sa capacité d'hébergement est de 88 clés qui se répartissent en 75 appartements, 5 suites, 6 duplex et 2 suites royales. La gestion est confiée à lachaîne Hyatt.

    Le style architectural se veut très imprégné de composantes traditionnelles. Selon Arc-International qui est le bureau d'architecture et le décorateur de l'hôtel, le style maroco-andalou des années 1920-30 dominera. Par conséquent, les colonnes et les arcades soutiendront les édifices.
    Il en sera de même pour le village du port où après une interruption du chantier, il a été fait appel à un architecte de Marrakech M. Abdelaziz Mdaghri. Celui-ci avait déjà travaillé sur des projets de marina comme celui de Tanger ou encore celui de Singapour. L'objectif du projet est d'attirer une clientèle européenne puisque selon M. Pharaon, cette clientèle "cinq étoiles" va bénéficier d'un produit haut de gamme avec un dépaysement total. D'autant plus que les prix proposés sur la côte méditérranéenne sont de 30 à 50% moins chers que ceux pratiqués en Europe. Le Maroc n'est qu'à une heure ou 10 minutes en vedette rapide pour traverser les 20 ou 30 Km qui séparent le site de l'Espagne.

    La majorité des villas ont été vendus à des nationaux. Sur les 123 villas vendus, une dizaine seulement ont été acquises par une clientèle européenne. La raison serait que les villas dont la taille est de 200 à 360m2 correspondent beaucoup plus aux habitudes de la clientèle nationale. La clientèle européenne est plus intéressée par des appartements pour ne pas se soucier du jardinage, gardiennage. Raison pour laquelle, la seconde tranche qui donne sur le port et en cours de réalisation comporte des unités de 65 à 95m2. Une trentaine d'unités ont été vendues "à la carte".

    Pour la clientèle originaire des pays arabes, du Golfe notamment, des lots de 1.000 à 1.500m2 étendus sur une vingtaine d'hectares viablisés sont prévus dans le sens d'un dévelopement du complexe mais aussi pour que chacun puisse choisir une architecture personnalisée. Marina Marbella qui assure la gestion du port a prévu pour sa première action d'organiser pour le 25 Juin une régate promotionnelle sur Marina Smir. Cette opération rassemblera 300 bâteaux. Quant à l'ouverture officielle du port de plaisance, elle est prévue pour le 9 Juillet.
    Dès cet été, le café-concert, le salon de thé et le restaurant fruits de mer seront prêts pour accueillir les estivants. La gestion de ces unités, durant l'été 92 précise-t-on, se fera par le personnel d'Interedec qui mettra 30 personnes au service de l'animation des marinas. Les commerces et boutiques spécialisés ouvriront également dès cet été. Seule la pizzeria est gérée par Marina Marbella.

    N.H

    (*) Cf. l'Economiste N°4 Novembre 91

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc