×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Intel, les indicateurs au vert

Par L'Economiste | Edition N°:1624 Le 16/10/2003 | Partager

. Le bénéfice net progresse de 141,5% au troisième trimestreLe chiffre d'affaires global d'Intel, leader mondial en microprocesseur, a atteint 7,83 milliards de dollars, soit une augmentation de 20%, au titre du troisième trimestre, et prévoit de réaliser une augmentation sensible de ce chiffre, pour le quatrième trimestre, entre 8,1 et 8,7 milliards de dollars. Pour Graig barret, PDG d'Intel, cette percée s'explique par une politique d'investissements «agressive» pendant la crise traversée par le secteur technologique. «La force globale des activités liées à l'informatique, s'est traduite par des livraisons record, en volumes, de microprocesseurs et de jeux de puces» (chipsets), souligne-t-il.Le 22 août dernier, Intel pressentait déjà des ventes «étonnamment plus élevées que prévu» dans ses produits destinés à l'informatique. Sur la période s'étalant entre juillet et septembre, Ie chiffre d'affaires a dépassé la dernière fourchette de prévisions donnée par le groupe début septembre (7,6-7,8 milliards de dollars).Ainsi, ce chiffre a bondi de 20% par rapport à la même période de l'année dernière, où il s'affichait à 6,5 milliards de dollars. Pour sa part, le bénéfice net a progressé de 141,5% par rapport aux 686 millions de dollars dégagés sur la même période de 2002.La direction a tenu à souligner que cette croissance «provient des nouveaux produits» lancés par Intel, notamment le nouveau Pentium 4 plus rapide.Les ventes des nouveaux microprocesseurs Centrino, destinés aux connections sans fil via la technologie WiFi, ont «décollé» plus vite que prévu, a-t-on ajouté. La progression de 26% (à 6,84 milliards de dollars) du chiffre d'affaires dans la mégadivision «architecture», chapeautant les composants pour ordinateurs, explique en très grande partie la recrudescence des ventes.Pour la division regroupant les équipements de réseau pour les communications, le chiffre d'affaires a progressé de 13% pour s'établir à 544 millions de dollars, alors que la perte d'exploitation a été réduite à 94 millions de dollars contre une perte de 177 millions de dollars pour la même période de l'année dernière.Le seul point noir dans le tableau de bord d'Intel concerne les processeurs et mémoires flash pour téléphones mobiles. En effet, les ventes de ces deux produits ont chuté de 23% à 450 millions de dollars, et de facto le groupe creuse sa perte d'exploitation à 124 millions de dollars contre une perte de 30 millions de dollars il y a un an.En gros, sur les neuf premiers mois de l'année, Intel a vu son bénéfice grimper de 68% à 3,47 milliards de dollars, contre 2,07 milliards de dollars sur la période janvier-septembre 2002. Pour sa part, le chiffre d'affaires a augmenté de 9% à 21,4 milliards de dollars contre 19,6 milliards de dollars pour la même période.Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc