×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Infrastructures logistiques: Très cher foncier

Par L'Economiste | Edition N°:2163 Le 02/12/2005 | Partager

. Il représente jusqu’à 70% de l’investissement . Lesieur sur le point d’externaliser ses opérations logistiques Le développement des plates-formes logistiques se heurte, comme l’investissement industriel en général, à la cherté du foncier. Les prix prohibitifs du terrain dissuadent plus d’un investisseur, surtout à Casablanca, En fait, le coût du foncier peut atteindre jusqu’à 70% de l’investissement global en fonction de la localisation. Et ce n’est pas un montant négligeable puisqu’on parle d’investissements de plusieurs dizaines de millions de DH.«Le développement de la logistique au Maroc passe inévitablement par la mise en place d’infrastructures qui nécessitent des surfaces importantes pour la massification des flux», explique Frédéric Sellier, directeur général de Graveleau Maroc, qui vient d’entamer la construction d’une plate-forme logistique sur un terrain de 27.000 mètres carrés à Mohammédia.Outre les moyens financiers, ces installations requièrent des compétences humaines et techniques même si la formation décolle à peine.Actuellement, de plus en plus de grandes entreprises industrielles construisent des plates-formes et délèguent la gestion à des prestataires spécialisés. En atteste l’implantation de Géodis au Maroc avec le partenariat conclu avec Unilever Maghreb en 2004. Ce contrat de transport et de logistique, d’une durée de cinq ans, comprend toutes les prestations depuis l’approvisionnement des sites de production jusqu’à la distribution des produits finis. «Notre travail principal est de gérer la prestation et la maîtrise des flux d’un client en amont et en aval de son unité de production, de stockage et distribution vers tous ses clients», explique Laurent Majerus, directeur Logistique chez Géodis Maroc.Ainsi, avant acheminement par voie maritime vers le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, les produits Unilever sont centralisés à Marseille sur une première plate-forme logistique de plus de 3.000 m2. Une fois la marchandise arrivée sur le territoire national, Géodis assure ensuite les prestations logistiques en amont et en aval de la production. En amont, il réceptionne et stocke les matières premières nécessaires à la production des produits Home and Personal Care (lessives, produits d’entretien, produits de soins corporels...) et l’emballage, puis approvisionne en flux tendu les usines marocaines. Pour cela, une plate-forme de 10.000 m2 a été construite à Aïn-Sebaâ, à Casablanca. En aval, Géodis stocke les produits finis sortis d’usine et prépare les commandes. Cela concerne les produits HPC mais aussi les produits alimentaires, stockés sur une plate-forme située à Had Soualem. Géodis travaille également avec d’autres entreprises marocaines. Il leur loue une partie de la plate-forme pour le stockage de la marchandise. Concurrent direct de Géodis, et numéro un mondial des services logistiques et de supply chain management, Exel a conclu un contrat avec Cofarma. D’autres projets sont en gestation, notamment celui de Lesieur qui veut déléguer ses opérations à un prestataire de services logistiques. Objectif: optimiser l’ensemble de la chaîne logistique, depuis l’approvisionnement des sites de production jusqu’à la distribution des produits finis. Le fabricant d’huile se penche actuellement sur le choix du gestionnaire. Il n’a pas lancé d’appel d’offres mais préfère choisir à partir d’une short list sur laquelle figurent en bonne place les incontournables Géodis et Exel. La mise en place de ce genre d’installations pallierait partiellement au sous-équipement du Grand Casablanca pour le bonheur des chargeurs marocains. D’autres initiatives suivront dont celui de l’ONCF qui tarde à voir le jour. Actuellement, Casablanca est la mieux servie au Maroc. Elle dispose de plates-formes de 1.000 à 5.000 m2, gérées ou construites par des logisticiens. Il s’agit notamment d’Oukacha 1 et 2, Atlantic Logistic, Géodis, M&M, Maersk Logistics, Logismar et Acima. «Au total, ce sont pas moins de 30.000 m2 qui ont été construits. Même si le mouvement a été rapide dans les dernières années, ces installations sont généralement créées à la demande d’un donneur d’ordres important comme Décathlon, McDonald’s, LG ou Unilever», précise un rapport de la Banque mondiale sur la logistique au Maroc. «Néanmoins, les surfaces consacrées à ces infrastructures restent faibles et contraintes. Aussi, ce type de service ne peut véritablement être proposé qu’à des chargeurs qui ont un volume d’affaires assez faible». Pour les grandes villes régionales du pays, ce problème est plus accentué. Il y a surtout de petites entités. A titre d’exemple, on peut compter entre 250 et 300 dépôts dans la région de Marrakech, ce qui génère des coûts de transport élevés.


Plates-formes de niche

Les entrepôts de niche, telle la chaîne de froid, sont la prochaine étape. Ils ont de fortes chances de se développer au Maroc. «Ces entrepôts seront gérés par des prestataires offrant une expertise avancée en logistique avec des moyens de gestion moderne. Le passage des entreprises par ces entrepôts va leur permettre de profiter des avantages qu’offre l’opération d’externalisation, à savoir: la réduction des coûts, la concentration sur leur métier de base et la limitation des investissements et les risques associés...», explique Frédéric Seillier. Laurant Majerus, directeur Logistique de Géodis Maroc acquiesce: «les opportunités de développement de ce type de plates-formes est énorme, surtout pour la chaîne de froid».Nadia DREF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc