×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Inditex poursuit sa croissance en Asie

Par L'Economiste | Edition N°:2245 Le 30/03/2006 | Partager

. L’UE absorbe la plus grande partie de son développement. La Chine reste une cible prioritaireLE groupe espagnol d’habillement Inditex «centrera son expansion sur l’Europe dont il veut faire son marché “intérieur”. Mais il va continuer à se développer en Asie», a-t-il indiqué le 29 mars lors d’une présentation de ses résultats annuels. Selon Inditex, Les marchés européens (hors Espagne) sont ceux qui absorbent la plus grande partie de la croissance du groupe à l’international. Inditex poursuivra également son développement en Asie. C’est «son deuxième marché prioritaire», a déclaré son directeur général, Pablo Isla, à la mi-décembre. C’est en raison de la forte croissance de la consommation dans cette zone et du bon accueil des formats des magasins du groupe. Les pays «prioritaires» en Asie pour le groupe espagnol sont la Chine où Zara a ouvert son premier magasin en février et en ouvrira deux à ShanghaÏ et à Pékin, et le Japon où Inditex compte ouvrir de 5 à 10 points de vente par an. Il prévoit des investissements pour 2006 compris entre 850 et 950 millions d’euros dont la plus grande partie sera destinée à l’ouverture de nouveaux magasins et à des réformes des points de vente existants. Il emploie 58.190 personnes et exploite 2.692 points de vente dont 852 correspondant à Zara, 427 à Pull  Bear et 369 à Massimo Dutti. Inditex, contrôlé par Amancio Ortega, l’homme le plus riche d’Espagne, prévoit l’ouverture de 410 à 490 magasins en 2006 contre 448 en 2005. Plus des trois quart des ventes ont été effectuées à l’international contre 54,5% en 2004. Par zones, 43,1% du chiffre d’affaires ont été réalisés en Espagne, 38,8% dans le reste de l’Europe (contre 37,2%), 10,7% aux Etats-Unis (contre 10,5%) et 7,5% dans le reste du monde (contre 6,7%). Le groupe espagnol, qui est propriétaire de la célèbre marque Zara, a réalisé un bénéfice net en hausse de 26% lors de son exercice 2005 et un dividende en progression de 40%. Le bénéfice net s’est élevé à 803,2 millions d’euros. Inditex estime que ses ventes à l’étranger en 2006 augmenteront davantage que celles en Espagne, comme cela a été le cas lors des derniers exercices.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc