×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Immobilier/Projet Al Houara
La partie golf commercialisée

Par L'Economiste | Edition N°:2736 Le 17/03/2008 | Partager

. La vente des villas et appartements de plage bouclée . Un projet touristique mené par Diar Qatari pour 6 milliards de DHLa côte atlantique tangéroise a la cote. D’ailleurs, Sotheby’s International Realty Maroc annonce la fin de la commercialisation de la première tranche du projet Al Houara, mené par le groupe Qatari Diar. «Les villas et appartements de plage ont connu un grand succès», selon les promoteurs. Maintenant, c’est au tour de la partie golf d’être mise en vente. Au menu: des villas et des appartements avoisinant les greens du parcours de golf de 18 trous inclus dans le projet Al Houara.Rappelons que ce dernier a été lancé en mai dernier (www.leconomiste.com) et se compose de trois hôtels 5 étoiles, un terrain de golf de 18 trous, plusieurs magasins et équipements de divertissement, ainsi que 1.100 villas et appartements visant une clientèle «internationale et aisée», selon les responsables du projet. Le coût total de l’investissement dépasse les 660 millions de dollars, soit un peu moins de 6 milliards de DH. Le complexe s’étend sur une superficie de 234 hectares sur l’une des plus belles plages de la région. L’architecture du projet se veut novatrice avec une forte touche locale. Al Houara proposera aussi des centres d’animation puisant dans les arts locaux. Une kasbah a même été recréée. Sont prévus aussi, un spa marocain, un beach club ainsi qu’un club équestre avec étables et parcours dédiés. L’offre hôtelière sera complétée par un centre de conférences. Selon les responsables de Diar Qatari, Al Houara est présentée comme un projet touristique intégré, qui outre le coup de pouce qu’il apportera au secteur touristique local, permettra la création de 2.500 emplois directs et 4.500 indirects. Le projet est mitoyen à celui de Emaar, Tinja. Ces deux complexes s’étalent le long de la côte atlantique sur plus de 460 hectares et pèsent plus de 10,5 milliards de DH, un véritable coup de fouet au secteur touristique local. La société, filiale du conseil supérieur des affaires économiques et d’investissement du Qatar, a d’autres projets en gestation, notamment à Asilah, Marrakech et Agadir. La commercialisation est confiée de Sotheby’s International Realty, réseau international de vente immobilière. Sotheby’s s’appuie sur un réseau composé de 7.200 partenaires à travers 400 bureaux de par le monde. Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]miste.com
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc