×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Immigration/Portugal
Visas temporaires pour les demandeurs d’emploi

Par L'Economiste | Edition N°:2288 Le 01/06/2006 | Partager

. A condition d’avoir un contrat de travail. Objectif, contrer l’immigration clandestineLe gouvernement portugais a proposé, le 31 mai, de délivrer des visas temporaires pour les ressortissants originaires de pays non membres de l’Union européenne qui désirent venir travailler au Portugal. Le but est de lutter contre l’immigration clandestine. Pour être éligible à un visa de résidence temporaire, la personne devra s’enregistrer à distance auprès d’une agence pour l’emploi portugaise en ligne. Un employeur devra avoir manifesté son intérêt pour son profil. Les socialistes, majoritaires au Parlement, espèrent que le projet soit voté avant la fin de l’année pour entrer en vigueur en 2007. La législation actuelle, mise en place par le précédent gouvernement de centre-droit en 2002, prévoit aussi que les immigrants provenant de pays extérieurs à l’UE et voulant vivre au Portugal fassent la demande d’un visa de travail dans leur pays d’origine. Mais pour l’obtenir, le candidat doit avoir déjà en poche un contrat de travail valable avant d’arriver au Portugal. La loi fixe une limite annuelle à l’immigration en provenance du reste du monde sur la base d’une étude des besoins du marché du travail. Les quotas d’immigration légale ne sont jamais remplis car il est difficile d’obtenir un contrat de travail en bonne et due forme sans passer un entretien. Au lieu de cela, la plupart des immigrants entrent au Portugal sans papier pour trouver du travail et tentent de régulariser leur situation après avoir obtenu un emploi. Les ressortissants des 24 autres pays de l’Union européenne ont automatiquement le droit de vivre et de travailler au Portugal. Longtemps pays d’émigration, le Portugal accueille depuis ces dernières années des milliers de travailleurs immigrés, principalement du Brésil et d’autres anciennes colonies en Afrique, ainsi que de l’Europe de l’est. Il y a environ un demi-million d’immigrés en règle au Portugal tandis que le nombre d’immigrés en situation irrégulière est estimé à 100.000.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc