×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprise Internationale

IBM Europe va supprimer 10000 emplois

Par L'Economiste | Edition N°:109 Le 23/12/1993 | Partager

La filiale du numéro un mondial de l'informatique doit ramener ses effectifs "au minimum" à 67.000 personnes fin 1994. Ainsi, plus de 10.000 personnes quitteront la filiale d'ici la fin de l'année prochaine. IBM Europe a déjà fortement taillé dans ses effectifs. Fin décembre, elle ne comptera plus que 77.000 salariés contre 90.000 en janvier. Début 1991, elle employait encore 110.000 personnes.

La zone Europe-Moyen-Orient-Afrique constitue le plus gros débouché du numéro un mondial de l'informatique. Son chiffre d'affaires s'est élevé pour ces trois régions à 24,97 milliards de Dollars l'an passé (39% des revenus globaux du groupe), contre 24,63 milliards pour le marché américain. C'est aussi l'une des principales sources des difficultés de Big Blue. L'an dernier, son résultat opérationnel a chuté de moitié à 1,5 milliard de Dollars et, compte tenu des provisions pour restructuration, son résultat net a été négatif de 1,73 milliard. Cette année, elle devrait dégager un bénéfice d'exploitation dont les dirigeants se refusent à chiffrer le montant.

Suivant les pays et les législations, ces nouvelles mesures pourront se traduire par des licenciements secs. IBM Allemagne sera la plus lourdement affectée: fin 1995, ses effectifs seront ramenés à 16.000 personnes, contre 21.000 actuellement et 25.000 début 1993. Aucune indication n'est, en revanche, communiquée quant à l'ampleur des réductions d'effectifs dans les autres filiales européennes. En France, le groupe a récemment annoncé sa volonté de supprimer 2.900 emplois pour ramener ses effectifs à 14.000 personnes fin 1994.

Sur le plan industriel aussi, les décisions s'accélèrent. Big Blue a vendu il y a une quinzaine de jours sa division défense. Une opération de grande envergure évaluée à 9,1 milliards de Francs. Aux changements de périmètres s'ajoutent des gains de performances. IBM vient ainsi de reprendre à son compatriote Apple le leadership sur le marché américain des micro-ordinateurs.

Synthèses réalisées par Meriem OUDGHIRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc