×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Hyundai dévoile son cheval de Troie

Par L'Economiste | Edition N°:1864 Le 29/09/2004 | Partager

. C’est le Tucson, un véhicule mi-4x4, mi-voiture de ville. Son rapport qualité/prix a de quoi convaincre les récalcitrantsHyundai est bien parti pour se tailler une bonne part du marché du SUV (véhicule de loisir). En effet, le nouveau Tucson, que l’on prononce en réalité “tou-sane” (littéralement de l’indien: pied de la montagne sombre), a de quoi séduire. En tout cas, les représentants de la presse qui l’ont essayé sont unanimes: ce n’est pas un 4x4 certes, mais il en a tous les atours et aussi les performances. Mais le pouvoir de séduction du Tucson a aussi un prix. Et contrairement à ce que l’on peut penser, il est le meilleur dans sa catégorie. Présenté officiellement au Salon de Genève 2004, le Tucson a fait ses premiers mètres sur les hauteurs de l’Atlas. C’est juste à côté du barrage de Lalla Takerkouste que la presse, et les concessionnaires Hyundai, ont été invités à le découvrir. Certes, le parcours n’était pas trop difficile, ni trop éprouvant pour le véhicule. Mais, cela ne diminue en rien de ses qualités. Maniable, robuste, confortable et d’une esthétique haut de gamme, le Tucson se situe entre le 4x4 urbain et la voiture de ville que l’on a plaisir à conduire les week-ends lors des sorties en famille. C’est donc par excellence un véhicule de loisir qui a aussi les qualités du véhicule de ville. Le Tucson peut donc, a priori certes, mais en toute légitimité, prétendre à un rang de choix dans la classification des SUV. En d’autres termes, il peut facilement occuper la première place. Son autre atout, c’est le rapport qualité/prix. Ce dernier défie toute concurrence. Cela veut dire aussi que Hyundai démocratise en quelques sortes le 4x4 en le rendant accessible à la classe moyenne. Le modèle de base en version essence est proposé à partir de 224.000 DH TTC. Et pourtant, c’est 2.0 litres, dotés de 4 cylindres et 16 soupapes. Un huit chevaux fiscaux dont la consommation se situe entre 7 et 8 litres au cent kilomètres. Il y a bien sûr les versions diesel (CRDI) dont le moteur développe une puissance de 112 CV/DIN, à 259.000 DH TTC et le modèle, ô combien luxueux de 175 CV/DIN. Ce dernier sera commercialisé à partir de 298.000 DH.Global Engines qui commercialise Hyundai au Maroc entend faire du Tucson un cheval de bataille, pour ne pas dire un cheval de Troie dans le segment des SUV. L’entreprise table donc sur 430 Tucson qui seront vendus d’ici fin 2005. Est-on trop optimistes chez Global Engines? Peut-être. Mais en tout état de cause, il y a de quoi, le Tucson ne tardera pas à devenir la petite reine des SUV. Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc