×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Hépatites: Des soins très onéreux

Par L'Economiste | Edition N°:1712 Le 25/02/2004 | Partager

. Accord entre SOS Hépatites et l'Institut Pasteur pour l'accès aux analyses. Une étude de perception sur l'Hépatite C en cours Deux éléments de taille ont marqué la journée d'information sur les hépatites virales, organisée dernièrement à Casablanca, par l'Association SOS Hépatites. Il s'agit d'un accord de partenariat signé entre ladite association et l'Institut Pasteur du Maroc. En vertu de cet accord, les membres démunis de l'association bénéficieront de tarifs réduits sur les examens biologiques nécessaires à l'identification des virus, la charge virale et les génotypes. En outre, les adhérents de SOS Hépatites qui n'ont aucune couverture médicale, pourront bénéficier gracieusement de ces analyses dont le coût peut varier entre 5.000 et 8.000 DH.“Cette initiative serait appelée à s'étendre prochainement pour englober les laboratoires privés”, a indiqué le Pr Driss Jamil, président de l'association. En fait, SOS Hépatites est en train de négocier des accords similaires avec des laboratoires dans la perspective d'une réduction des tarifs des médicaments. L'association a également dévoilé son plan d'action 2004. Ainsi, le mois prochain, elle divulguera les résultats d'une étude de perception sur l'hépatite C. Cette étude “première du genre au Maroc”, selon le Pr Jamil, a porté sur un échantillon global de 1.000 personnes, réparti entre deux populations: le personnel médical et paramédical, et la population normale. L'objectif est de savoir si ces personnes connaissent cette pathologie, ses différentes formes, les caractéristiques cliniques de chacune d'elles, les modes de transmission, les précautions à prendre, etc.Par ailleurs, il est prévu l'organisation d'une soirée gala en avril prochain. Le but étant de lever des fonds nécessaires à la prise en charge des malades indigents. Les traitements efficaces existent, mais faute de moyens, ils demeurent inaccessibles aux démunis. Il existe des cas où le malade a toutes les chances de guérir: âge idéal, génotype 2, maladie détectée à un stade précoce. Mais les ressources financières nécessaires manquant, la pathologie finit par s'aggraver.En effet, le porteur du virus doit débourser entre 120.000 et 240.000 DH pour accéder aux soins, d'autant plus que la bithérapie est plus que recommandée par les spécialistes. Les patients démunis constituent la tranche majoritaire des porteurs de virus. Ils ne peuvent faire face à une ordonnance mensuelle de 22.000 DH.L'approche pédagogique relative aux hépatites virales était aussi au programme de cette manifestation. Vivre avec une hépatite, et plus particulièrement l'hépatite C chronique, les précautions à prendre et enfin quelques conseils, étaient parmi les points débattus au cours de cette rencontre médicale.


L'hépatite C, véritable pandémie

Selon l'OMS, plus de 170 millions de personnes sont infectées par le VHC, l'un des cinq virus (A, B, C, D et E) responsables de la grande majorité des cas d'hépatite virale. Par ailleurs, le nombre de nouveaux diagnostiqués chaque année varie entre 3 et 4 millions. 80% des personnes infectées développent une hépatite C chronique. Dans 20% de ces cas, il apparaît finalement une cirrhose du foie et dans 5% une insuffisance hépatique ou un cancer du foie. En Afrique, sur 602 millions de personnes, la population infectée par l'hépatite C est estimée à 31,9 millions de personnes, soit un taux de prévalence de 5,3%. Mohammed EL HARRATI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc