×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Habitat: Hjira sort ses nouvelles cartes

Par L'Economiste | Edition N°:1703 Le 12/02/2004 | Partager

. Promotion du logement rural, permis de construire en trois jours… c'est ce qu'il propose . Un projet d'amnistie urbaine au SGG. L'Agence urbaine de Casablanca a 15 jours pour débloquer les dossiers Ahmed Taoufik Hjira est sur tous les fronts. Il est déterminé à faire de 2004 l'année des résultats. Pour le ministre du Logement et de l'Urbanisme, toutes les conditions sont réunies pour atteindre cet objectif: les moyens financiers, les instruments d'intervention. et le rattachement de son département à la Primature. Ce lien organique avec le Premier ministre est un atout considérable dans le traitement des dossiers d'habitat qui exigent la solidarité gouvernementale. C'est du moins ce qui est ressorti d'une rencontre informelle avec la presse mardi soir à Rabat. D'ailleurs, Hjira ne s'en cache pas: il consulte Driss Jettou pour les petites comme les grandes choses. Cette proximité lui permet de débloquer plusieurs dossiers comme à Casablanca où de nombreux projets sont dans l'impasse dont certains lancés par le Souverain. Lundi dernier, Driss Jettou est monté au créneau lors d'une réunion de suivi avec les intervenants publics, y compris l'Agence urbaine de Casablanca. Celle-ci a demandé du temps pour examiner minutieusement les dossiers bloqués en instance. Les programmes dans la capitale économique obéissent à une approche plus rapide de la gestion du temps, indique en substance Hjira. Le Premier ministre a tranché net en accordant un délai de quinze jours pour permettre à l'agence urbaine de formuler des propositions. Le temps presse et Casablanca abrite 30% de l'habitat insalubre du Maroc. Dans ce domaine, Hjira veut voir les projets réalisés. Une image lui trotte dans la tête: celle des tracks détruisant les baraques, avec en toile de fond le déménagement des bidonvillois dans leurs nouveaux logements. Pour réaliser ce «rêve», il vise 350.000 unités mises en chantier cette année contre 240.000 en 2003. Ce rythme permettra d'atteindre une production de l'ordre de 100.000 logements par an dans trois à quatre années. Le ministre compte lancer l'appel à manifestation d'intérêt en juin prochain. Et ce, afin de céder le foncier public identifié à des promoteurs privés pour construire des programmes d'habitat social et économique. Le recours aux entreprises étrangères n'est pas exclu si les locales ne donnent pas satisfaction au niveau du délai de réalisation et du rapport qualité/prix. Actuellement, 3.400 hectares sont déjà mobilisés. D'autres vont suivre. Le ministre mettra en oeuvre l'amnistie urbaine. Un projet est déposé au Secrétariat général du gouvernement. Il s'agit de légaliser des quartiers d'habitat clandestin, en les raccordant au réseau de l'eau potable, électricité et à tous les équipements publics. Son département s'est également attaqué à la simplification des procédures d'obtention des permis de construire. Une expérience pilote pour accorder l'autorisation en trois jours a été menée à Settat. Elle sera étendue à Kénitra, Meknès et Rabat. Autre chantier de taille, la promotion du logement rural. L'idée est de loger ces populations dans des conditions décentes. Des architectes leur offriront des plans gracieusement.


Projets débloqués

Le ministère de l'Habitat a procédé à la redynamisation des projets immobiliers à l'arrêt de plus de 50 logements. Ainsi, 70 projets ont été débloqués entièrement (17% des projets bloqués). Ils concernent 23.949 lots, 18.641 logements d'un coût global de l'ordre de 5,5 milliards de DH. A cela, s'ajoutent 72 projets en cours de résolution. Ils concernent 29.737 lots et 9.852 logements pour un coût de 5 milliards de DH. Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc