×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Marchés Financiers

Tournée de S.M. Mohammed VI dans le Royaume

Provinces du Nord: L'infrastructure routière au centre de la visite

De notre envoyé spécial, Hassan BOUCHACHIA

Par L'Economiste | Edition N°:618 Le 18/10/1999 | Partager

· La visite de S.M. le Roi a mis du baume au coeur des habitants du Nord
· Un coup de pouce pour la Rocade méditerranéenne


La première étape de la visite de S.M. le Roi Mohammed VI dans les provinces du Nord a d'emblée annoncé l'ampleur de cet événement. En effet, c'est une mobilisation intense qu'a connue Larache lors de la journée du 13 octobre. Tous les habitants de cette ville, ou presque, sont venus assister au passage du Cortège Royal.
Ainsi, au-delà du sous-développement économique et de l'enclavement, les habitants se sentent abandonnés par les différentes politiques de développement. "Nous sommes marginalisés depuis le départ des colons espagnols", lâche sans détours ni ambages un jeune de Larache.
Aujourd'hui, et à travers le Périple Royal, les signes d'un regain d'intérêt de l'Etat commencent à se dessiner pour les habitants de cette ville. Le 13 octobre, S.M. le Roi a inauguré le tronçon Larache-Sidi El Yamani pour sa mise en service effective.
Par cela le Souverain vient de donner un signe politique fort pour le développement du Nord. Le tronçon de Larache n'est que l'amorce d'une politique de valorisation de l'infrastructure existante. Et sur ce registre les experts du Ministère de l'Equipement (ME) tablent sur une plus grande participation de l'Union Européenne. La contribution communautaire s'élève à 3,1 milliards de DH, est-il indiqué. Seconde étape du Voyage Royal, Tétouan. Là encore, l'infrastructure routière sera au coeur de ce périple. Les responsables du ME ont présenté, hier jeudi, au Souverain le projet d'autoroute Tétouan-Fnideq. "Ce chantier de 30 km se justifie par l'ampleur du trafic routier, notamment durant la période estivale qui enregistre un important flux des Marocains Résidant à l'Etranger", souligne M. Saïd Benamar, conseiller au sein du Département de l'Equipement. Le coût global de ce projet est estimé à 700 millions de DH. Côté financement, le ME table sur une concession de ce tronçon au profit du secteur privé.
D'autres chantiers ont figuré au programme de la visite. Il s'agit notamment de l'inauguration du projet d'aménagement de la "zone bour 3" du bassin du Loukkos, sur une superficie totale de 21.200 hectares.
S'y ajoute la zone industrielle de Gznaya, édifiée sur une superficie de 129 hectares et qui a nécessité un investissement de l'ordre de 400 millions de DH. Le Souverain a également inauguré la zone franche d'exportation (ZFE), située à Tanger. Cette visite marque ainsi la volonté de relancer l'investissement dans la zone nord.
Par ailleurs, une des plus importantes étape du Voyage Royal et qui tient incontestablement le plus à coeur des populations du Rif, la Rocade méditerranéenne. Le Souverain a ainsi donné le coup d'envoi, hier jeudi, pour le tronçon Ksar Sghir-Fnideq. "Les travaux de construction de cette route de 30 km consistent en l'élargissement à 7 mètres de la chaussée. Pour le reste, il faut améliorer les caractéristiques géométriques en certains points ainsi que le traitement de l'environnement de la route, principalement par la réalisation d'ouvrages de confortement des abords", est-il précisé.
La durée de réalisation prévisible pour ce tronçon est de 18 mois. Quant au financement, il sera assuré en partenariat avec l'Agence de Développement du Nord (ADN). Cette dernière prendra en charge l'exécution des travaux entre Ksar Sghir et l'entrée de Fnideq pour une enveloppe de 120 millions de DH. Le contournement de Fnideq, lui, sera financé en partenariat avec le Ministère de l'Equipement. Coût de l'opération: 30 millions de DH. Par ailleurs, les frais d'expropriation, de suivi et de contrôle des travaux seront pris en charge par le Ministère de l'Equipement.
Autres étapes prévues dans le cadre du Voyage Royal, Chefchaouen avec la visite d'une pépinière d'entreprises ou encore Saïdia et Fès. Le Souverain est attendu pour inaugurer un port de pêche dans la première ville et la Faculté de Médecine dans la seconde.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc