×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Dossiers

    Les Marocains a l'etranger

    La Radio beur Al Manar à la conquête des Belges de souche
    Par L'Economiste | Edition N°:506 Le 13/05/1999 | Partager

    · Près d'un salarié sur deux des transports urbains bruxellois est Marocain
    · Radio Al Manar, la station de prédilection des Marocains en Belgique


    De succès, les Marocains de Bruxelles n'en manquent pas lorsqu'il s'agit de transport urbain. Le service public, géré par la STIB (Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles) emploie en effet de nombreux Marocains. Cette société gère les cinq lignes de métro de la ville, plusieurs lignes de tramways, ainsi que le réseau d'autobus.
    Près d'un salarié sur deux est originaire du Maroc, selon le mensuel francophone Horizons.
    C'est dire peut-être que les Marocains de Belgique sont bien intégrés! Pas si sûr, déclare Hanane. Cette jeune fille de 20 ans qui vit depuis plus de 14 ans en Belgique est venue à Bruxelles avec ses parents, divorcés depuis.
    Elle est restée avec sa mère en Europe, tandis que le père a décidé de regagner la mère-patrie. "Je ne sais pas", ne cessa-t-elle de répéter, "quelques fois, j'ai envie de rentrer au Maroc, mais j'hésite". C'est vrai qu'il y a du racisme et c'est vrai que les Belges ont dix fois plus de chance de trouver du travail par rapport aux étrangers... "Mais, tout de même, la femme est mise sur le piédestal ici en Europe. En plus, toutes les libertés que nous nous permettons d'avoir en tant que femmes, c'est incomparable", ajoute-t-elle.
    En attendant de finir ses études, cette jeune femme travaille avec son oncle à Radio Al Manar.
    Présente en force au salon Contacts 99, cette station est un cas particulier. Elle est quasiment une affaire de famille. M. Ahmed Bouda, son président du Conseil d'Administration, ne voit aucun inconvénient à y employer ses enfants et neveux.
    Née de la fusion de trois stations arabes de Bruxelles, Radio Al Manar occupe 70% du temps d'antenne alloué par le gouvernement de la Communauté Française de Belgique à la fréquence arabe. Elle couvre ainsi la région Bruxelles-capitale pour un auditoire d'environ 160.000 personnes, notamment des Arabes et des Turques. Mais du fait que 50% de sa grille est en français, la radio séduit de plus en plus le public de souche belge. Enfin, cette radio véhicule notamment la publicité pour le compte d'entreprises en grande partie marocaines.

    Wissal SEGRAOUI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc