×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Dossier Enseignement

Que sortira-t-il de la Cosef?
Par L'Economiste | Edition N°:524 Le 08/06/1999 | Partager

· Plus que trois semaines pour que la Commission Spéciale Education- Formation remette sa copie
· Les avis des parents d'élèves, des enseignants, des élèves ou de toutes autres personnes intéressent la Cosef. Une "boîte aux lettres"


La Commission Spéciale Education Formation (Cosef)(1) brisera-t-elle les tabous du système éducatif? En tout cas, tous les regards sont rivés sur cette Commission et le rendez-vous du 30 juin, date à laquelle elle remettra sa copie, est attendue avec impatience.
Le compte à rebours est donc bien enclenché et il ne reste plus que trois semaines pour les 38 membres pour boucler ce vaste chantier. D'ailleurs, est-il indiqué, les travaux "avancent très bien" et la Commission a d'ailleurs déjà commencé à discuter le projet de la charte de la réforme de l'Enseignement.
Depuis le 6 avril dernier, date du coup d'envoi des travaux donné par M. Abdelaziz Meziane Belfkih, conseiller de SM le Roi et président de la Commission, ses membres ont mené à pas de charge leur mission. Outre les rencontres d'information avec les différents ministres en charge de l'Enseignement, pour faire le point sur la situation et les projets envisagés, ils poursuivent la visite des établissements d'enseignement et de formation privés et publics.
Par ailleurs, du 8 au 16 mai, les membres de la Commission ont visité par groupes de trois à quatre personnes, 16 pays différents pour étudier les aspects les plus forts de leurs systèmes éducatifs. Ces missions d'exploration ont été menés aussi bien dans le monde arabe que dans des pays qui affichent de bons scores en matière de bilinguisme. En Europe, l'attention de la Commission est allée vers l'Espagne, le Portugal et la Norvège entre autres qui recèlent d'idées intéressantes en ce qui concerne le préscolaire et le financement de l'éducation. Des membres de la Commission ont également visité des systèmes d'enseignement d'Amérique latine.
A l'issue de ces missions d'exploration, des rapports ont été élaborés. "Ils seront intégrés, au-delà des spécificités de chaque pays, à l'ensemble des données disponibles nationales et aux contributions d'experts consultés", est-il indiqué.
Dès le départ, la Commission a en effet adopté un esprit de concertation inspiré des valeurs et des principes découlant des Hautes Orientations du Souverain et contenues dans la Lettre Royale. D'ailleurs, la Commission a mis en place "une boîte aux lettres" pour collecter les avis et les suggestions.
De plus, une enquête en cours sonde les avis des parents d'élèves, des enseignants et des élèves notamment. Elle est menée par le Bureau d'études Léger-Léger. Aucune piste n'est omise. La Commission tient à rassembler toutes les informations possibles pour sortir sa réforme.

Malika EL JOUHARI

(1) Cf L'Economiste des 7 avril et 26 mai 1999.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc