×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Guerre Irak
Un meeting international pour la paix

Par L'Economiste | Edition N°:1484 Le 26/03/2003 | Partager

. Le Festival des musiques sacrées du monde sera maintenu. Une campagne de sensibilisation tous azimuts est lancée. Objectif: montrer que le Maroc ne présente aucun risque Maintenir le Festival des musiques sacrées du monde en temps de guerre contre l'Irak est un défi que Mohamed Kabbaj est déterminé à relever. Le programme de la neuvième édition, qui se tiendra à Fès du 6 au 14 juin prochain, a été annoncé lors d'un point de presse hier à Rabat. Le conseiller du Souverain est formel: “C'est un risque que nous prenons. Car annuler le Festival est une preuve de lâcheté qui mettra en danger une opération qui réussit”. Le président du festival reconnaît toutefois l'existence d'hésitation au niveau des réservations, mais il est résolu à mener une grande campagne médiatique au niveau international. Objectif: montrer que le Maroc ne présente aucun risque. La campagne a déjà démarré par une conférence de presse tenue à Paris la semaine dernière. Elle sera suivie par d'autres tournées aux Etats-Unis et en Europe animées par Faouzi Skalli, DG du Festival. Pour ce dernier, le message sera articulé autour d'une idée centrale: le Festival sera un meeting international pour la promotion de la paix. Car cette manifestation n'a jamais été la célébration d'une fête mais l'expression d'une vision de la paix dans le monde. C'est le moment opportun de l'exprimer, ajoute Kabbaj.Le budget de ce festival s'élève à près de 7,5 millions de DH. Il est financé par les recettes à hauteur de 2 millions de DH. Les différentes formes de sponsoring représentent 4 millions de DH. Le gouvernement met la main à la poche avec 1 million de DH. D'autres partenaires contribuent à l'opération. Il s'agit de la Banque Mondiale qui s'intéresse aux Rencontres de Fès, particulièrement le rôle de la culture dans le développement. L'ambassade de France au Maroc participe également au festival, spécialement à la soirée d'ouverture avec un musicien croate.Pour Kabbaj, le Festival comprend trois composantes. Outre les Musiques sacrées du monde, les organisateurs ont mis en place depuis deux ans les Rencontres de Fès. Cette troisième édition est placée sous le thème “une âme pour la mondialisation”. Dernière composante, le festival dans la ville. Une série de concerts seront organisés sur la grande place de Bab Boujloud en cours de réaménagement. Au programme, des troupes locales, nationales et internationales. Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc