×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Groupe Alliances
    Gros projet immobilier à Marrakech

    Par L'Economiste | Edition N°:2755 Le 14/04/2008 | Partager

    . 140 villas, palaces, golf... . Le projet générera 1.400 emplois. Coût total: 450 millions d’euros«Quand le groupe Alliances a fait le pari fou d’investir dans la zone franche de Tanger en 1999, personne n’y croyait», se rappelle encore Jamal Hamdaoui, directeur de développement. En effet, à l’époque, investir sur une superficie de 160 ha dans cette région du Maroc avait des allures de challenge. Mais le succès était au rendez-vous et ce fut, ensuite, la ruée de tous les investisseurs vers la ville du détroit. Premier groupe immobilier et touristique intégré au Maroc, le groupe Alliances a été fondé en 1994 par Alami Lazraq. Il emploie aujourd’hui 160 collaborateurs, pour les deux tiers, ingénieurs, cadres, commerciaux et financiers, mais tous formés dans les métiers de l’immobilier et du tourisme. Il a pignon sur rue à Casablanca, Marrakech et dispose d’un bureau de représentation à Paris. Alliances pèse aujourd’hui comme chiffre d’affaires 885 millions de DH. Son résultat net est de 277 millions de DH, tandis que son résultat agrégé est de l’ordre de 171 millions de DH. L’offre Alliances en matière d’immobilier couvre tous les segments: l’immobilier résidentiel, le moyen standing, l’intermédiaire et le luxe.Le groupe Alliances a maintenant l’expertise nécessaire pour intervenir sur l’ensemble de la chaîne des métiers de l’immobilier. Ses activités s’articulent autour de quatre pôles complémentaires: l’hôtellerie, l’habitat intermédiaire, l’immobilier résidentiel et les resorts golfiques. De plus, le groupe développe quatre métiers dévolus chacun à une filiale spécialisée, dont le nom commence toujours par «Al» pour garder un air de famille avec la maison mère. Alliances procède à la prospection financière, au montage juridique et financier d’opérations immobilières, sans oublier la programmation et l’étude de faisabilité des projets. Ensuite, c’est la filiale Almod qui prend le relais en s’occupant du développement et de la réalisation des projets. A travers cette filiale, Alliances exerce les métiers de maîtrise d’ouvrage publique ou privée, de maîtrise d’œuvre technique et de contractant clés en main. Son souci de qualité peut être perçu depuis la sélection du terrain jusqu’à la maintenance, en passant par la gestion des actifs.Pour ce qui est d’Altadec, il s’agit d’un ensemblier et décorateur dont la mission est de réaliser la décoration et l’ameublement des projets. Elle conçoit, réalise, installe et fait le suivi de mobiliers spécifiques à chaque projet.La commercialisation relève de la filiale Alvi qui s’appuie sur un réseau de ventes à l’échelle nationale et internationale. En ce qui concerne la filiale Algest, elle s’occupe de tout ce qui est gestion hôtelière et parahôtelière. Autre fonction impartie à Algest, l’administration de biens et de la gestion locative. En effet, l’achat d’un bien immobilier constitue un investissement que les acquéreurs souhaitent parfois faire fructifier. Pour cela, ils confient à Algest le soin de procéder à sa location pendant la période où le bien immobilier reste inoccupé. La filiale Aldarna s’occupe, quant à elle, du développement de l’habitat intermédiaire qui connaît en ce moment une forte demande.Depuis 98, Alliances détient un contrat d’exclusivité pour le groupe Accor, qui lui confie désormais la construction de tous ses hôtels. Parmi ses réalisations dans ce secteur, Novotel, Ibis, Moussafir Fès, Moussafir Meknès, Moussafir Fnideq, Mercure Fès, Mercure Marrakech, Mercure Ouarzazate, Sofitel Marrakech, Sofitel Founty…Parmi les plus ambitieux projets d’Alliances, le centre urbain Chwiter, qui s’étend sur une superficie de 217 ha. Une véritable ville nouvelle, construite à 15 km de Marrakech. Concept novateur, Chwiter comporte des villas finies, des villas semi-finies et des appartements, ainsi que tous les services de proximité nécessaires à une vie en communauté. Toutes les catégories sociales sont appelées à se côtoyer dans cette nouvelle médina.Atlas Nakhil Resort est un complexe résidentiel et touristique de 40 ha, niché aux pieds de l’Atlas, à Marrakech. Constitué de villas, de riads, de résidences touristiques, ainsi que d’un hôtel de prestige, le projet intègre aussi un resort golfique situé à cinq minutes du centre-ville. Autre projet d’Alliances, Al-Maaden, qui est un «resort » golfique de 18 trous. Il se démarque par deux caractéristiques. Outre le fait qu’il constitue le terrain de golf le plus proche de la ville de Marrakech, Al Maaden concilie culture architecturale traditionnelle et internationale. Projet de 450 millions d’euros, Al-Maaden compte 140 villas qui ont toutes vue sur le parcours ou l’Atlas. Trois palaces de grand luxe s’installeront bientôt sur ce prestigieux site, dont un hôtel W de la chaîne Starwood et un hôtel Trendy haut de gamme. Environ 1.400 emplois directs seront générés par ce projet qui s’achèvera en 2011.Akenza est le deuxième resort golfique aménagé par Alliances, sur une surface de 260 ha, situé à environ 18 km de Marrakech. Il se compose de villas, de riads et d’appartements. Selon Bernard Wauquier, directeur du pôle Resorts Golfiques, le succès d’Alliances tient en cinq mots-clés : «la localisation des sites, le bon produit au bon endroit, l’expertise de nos équipes, la maîtrise des coûts de construction et le respect des délais.» Hassan EL ARIF

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc